Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 8 mai 2012

Election Présidentielle de 2012 : suite et fin

Et voilà le 2ème tour vient de s'achever et la toile s'est à nouveau déchaînée pour contourner la loi interdisant la publication de prévisions et autre sondages avant  20 heures. Cette fois j'ai utilisé Storify pour regrouper les meilleurs moments et les tweets les plus remarquables. N'hésitez pas à compléter le fil avec vos commentaires et tweets bien sentis qui seraient passés à la trappe.

Et pour les niortais le twittonaute @e_niort a créé Jour de Présidentielle à Niort aussi sur Storify avec photos et vidéos en plus.

Bande son : Voilà, c'est fini

mercredi 25 avril 2012

Election Présidentielle de 2012 : entre résistance et déception

Dimanche 22 avril, en bon citoyen (qui continue à se plaindre de la non prise en compte du vote blanc dans les résultats), je suis allé voter pour l'un(e) des 10 candidats à la Présidence de la République. J'ai participé le soir même au dépouillement des bulletins de vote comme je l'avais fait par le passé dans d'autres lieux. J'aime ces instants de fébrilité où chacun cherche son candidat et tremble à chaque ouverture d'enveloppe ; contrôle, double contrôle, enveloppe de centaines, PV de résultats... La tension est nettement palpable dans ces moments là.

Ajoutez-y quelques photographes, des journalistes, des élus, de (très) rares membres de la préfecture, des représentants des partis et de simples citoyens et vous obtenez une ambiance très particulière de début de soirée. 

Le 6 mai sera encore meilleur puisqu'il entérinera définitivement un des deux duellistes à la plus haute fonction de l'Etat. Et il sera à nouveau intéressant de suivre le mot clé (ou hashtag) #radiolondres sur Twitter. Ce dimanche, les utilisateurs de ce service (twittos, twittonautes) ont eu droit à un festival de codes, de poésie pour contourner la loi interdisant la publication de résultats avant 20 heures. Dès 16h-16h30 les médias hors hexagone publiaient les premiers résultats vite détournés par les internautes.

 

Un (tout petit) aperçu de ce foisonnement sur le site de la Tribune ou directement sur Twitter (en temps réel et avec l'historique) avec le hashtag #radiolondres.

 

Enfin dernier enseignement de ce 22 avril, les sondeurs ont sous-estimé le score du Front National, c'était déjà le cas en 2002. La plupart des observateurs et autres commentateurs politiques ont fait remarquer que ce sont ceux qui souffrent qui ont voté l'extrême droite. Je ne le pense pas. 
Il y a deux données qui me paraissent trop souvent oubliées : 

  • les votants de Marine Le Pen n'affichent pas toujours publiquement leurs choix et notamment lorsqu'ils sont interrogés par les sondeurs. Par honte, par peur d'être mal jugés, par identification aux partis néo-nazis... les raisons sont multiples.
  • ce sont aussi des personnes qui ont peur de perdre leurs acquis, leurs modes de vie, leurs valeurs au contact des étrangers. Ainsi dans les villages alsaciens prospères Marine Le Pen arrive très souvent en deuxième position juste après Nicolas Sarkozy. Et les candidats de la gauche sont très loin derrière, y compris François Hollande. Un exemple, le canton de Ribauvillé, LE territoire du vignoble. Pas convaincu ? Allez hop, à La Petite Pierre. N'hésitez pas à en cherchez d'autres !

jeudi 6 mai 2010

Evolution du marché des communications électroniques en France

TéléphoneIl y a quelques jours, l'ARCEP a rendu public les résultats définitifs de l'observatoire du marché des communications électroniques en France pour le 4ème trimestre 2009 : le rapport au format pdf. 
En voici une rapide synthèse : Bande son : La peste