Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - repas

Fil des billets

lundi 11 janvier 2010

Gastronomie en Deux-Sèvres

Au carrefour de La Rochelle et ses Francofolies, son Grand Pavois ;
de la Vendée et son Puy du Fou, son Vendée Globe ; de la Vienne et son Futuroscope ; de la Charente et son Cognac, son festival d'Angoulême se trouve un endroit discret où il fait bon se restaurer.

Pour en avoir le coeur Net, foncez déguster une des meilleures Escapades de Jean-Luc Petitrenaud à Niort et ses environs.

Après un passage remarqué au 10è Carrefour des Métiers de Bouche vous découvrirez les Halles et son magnifique marché... Voir le documentaire en ligne (soyez patient, la vidéo nécessite une bonne connexion à l'internet). Rien de tel pour aiguiser votre appétit.

Et si -comme moi- le virtuel ne suffit pas à apaiser vos sens, quittez Niort et rendez-vous, tôt ou tard, au Chapeau Rouge à Saint-Loup-Lamairé !

Magnifique glycine à St Loup
Terrasse du Chapeau Rouge Jardin du Chapeau Rouge
Billet inspiré par Jean Louis Gay
Bande son : Sur une nappe de restaurant

vendredi 27 juin 2008

Apéros volubiles

Affiche Apéros volubilesEn cherchant à diner ce soir, j'ai quelque peu flâné à vélo à la recherche d'un restaurant d'un bon rapport qualité-prix. Il m'a donc fallu éviter la sempiternelle place de la Brèche et ses brasseries, certes bon marchées mais souvent encombrées.

J'ai poursuivi ma route sur la rive droite de la Sèvre, non loin de la maison des parents de Colette (ma propriétaire).. et je suis "tombé" sur une rue barré à la circulation, joyeuse et animée, toutes terrasses dehors... La rue Baugier avait des airs de fêtes.

C'était, en fait, la soirée apéro volubile, proposée par la municipalité et la compagnie Volubilis. Une sorte de CREP local en plus institutionnalisé et plus artistique.

J'ai manqué la performance et l'apéro mais pas l'ambiance. Je me suis rattrapé en me posant à l'Esterel pour y savourer quelques noix de Saint-Jacques poêlées, accompagnées de foie gras aux figues confites et d'un Haut Médoc. Un véritable délice. J'y retournerai avec Nat !

lundi 12 mai 2008

Samedi 12 avril

Après ma première semaine de travail, j'ai fait la connaissance d'un journaliste logé provisoirement par mes propriétaires. Ce correspondant a dû quitter précipitamment son pays suite à un article sur la corruption de quelques personnalités influentes.

Ce 12 avril donc, les propriétaires nous ont invité à déjeuner avec eux après notre retour du marché. Au programme de l'andouille au lait faite maison, un saumon à le crème d'oseille (mon herbe préférée), quelques crudités, du pain (aussi fait maison) et un bon vin pour faire connaissances sous les meilleure auspices.

Andouille Pain maison Saumon à l'oseille