Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - radio

Fil des billets

dimanche 13 mai 2012

Les Deux Sèvres font l'actualité du moment

... ou de la semaine passée plus exactement.

Sur France Inter du 7 au 11 mai 2012 dans l'émission Carnets de Campagne et aussi le Jeu des 1000 € animé par Nicolas Stoufflet. Le département était également présent dans les pages du Monde cette semaine là.


Dans la série Carnets de Campagne, Philippe Bertrand recevait des gens qui comptent en Deux-Sèvres comme  :

  • David Sauvignon, fondateur de l'association Trastaroots, administrateur et programmateur de la salle Diff’art de Parthenay,
  • Bertrand Carof, Directeur de l’Association Intermédiaire du Pays Mellois,
  • Florent Chartier, co-fondateur de la revue mensuelle A vos mac, qui propose depuis 12 ans des astuces pour les utilisateurs de Macintosh.
Le 9 mai, l'animateur de l'émission soulignait également  l'action du Conseil général des Deux-Sèvres (mais pas que) pour les opérations RésALIS, Solid'Rnet et 5000 micros (et hop, roulement de tambours) ! Le 8 mai c'était le wiki territorial, Wiki-Niort, qui était mis en avant.

En début de semaine passée, le Jeu des 1000 € était à Bressuire invitée par la Jeune Chambre Economique locale. L'occasion pour Nicolas Stoufflet de rappeler les richesses de la ville et de sa voisine Parthenay.

Et enfin dans le quotidien Le Monde, un article sur le sempiternel manque d'eau mis à jour le 11 mai : Dans le Poitou, les maïsiculteurs attisent une guerre de l'eau.

Bande son : J'ai dormi sous l'eau

dimanche 14 novembre 2010

Mes dernières lectures

Très récemment j'ai fait la découverte de deux périodiques et d'un roman qui ont retenu mon attention :

  • Expression, le magazine à l'Ouest. Le dernier numéro est consacré aux librairies indépendantes en Poitou-Charentes et à leurs difficultés à faire face à la lente l'érosion des ventes depuis plus de dix ans. 
    Le dossier aborde évidemment la question du livre numérique, de la vente sur Internet et de ceux qui se bougent pour trouver des solutions et rester dans le coup ; une enquête régionale panoramique à ne pas manquer. Profitez-en le magazine est gratuit et disponible en librairie et en ligne !
     
  • Autre bonne révélation de la semaine : la revue régionale L’Actualité Poitou-Charente de l'Espace Mendès France (le centre de culture scientifique, technique et industrielle en Poitou-Charentes et non pas le centre commercial niortais éponyme !).
    Cet intéressant périodique m'en a rappelé un autre, Les Saisons d'Alsace, également consacré aux problématiques sociales et culturelles régionales... Eh oui, ceux qui me connaissent un peu savent que je n'ai pas encore coupé le cordon avec ma terre de naissance. 
    La première rencontre avec L’Actualité Poitou-Charente s'est faite grâce aux flux RSS du site de l'EMF via un article de Thierry Pasquier que je m'étais empressé de glisser dans mes favoris
    C'est au cours de la conférence sur les réseaux sociaux du 5 novembre1,2 que j'ai à nouveau entendu parler de la revue. Il était question des "qu'est-ce-qui-disent", ces français partis faire fortune dans le nouveau monde. Le document avait été repris et chroniqué par l'Atelier Numérique de BFM.
     
  • Enfin, suivez ce lien pour découvrir une de mes dernières lectures (Nécropolis 1209).
Bande son : Chasing Pirates

lundi 8 novembre 2010

Les Electro-Hypersensibles

Sont-ils si hyper que celà ? Les années passent, les problèmes restent. Les solutions sont connues mais pas assez rentables... pour le moment. Les électrohypersensibles sont ces personnes qui souffrent lorsqu'elles sont exposées à des champs ou des ondes électromagnétiques.

L'électrohypersensibilité est toujours méconnue et notamment par les professionnels de la santé (en France... pas en Suède) c'est pourquoi je vous recommande l'écoute de l'émission Nous autres de Zoé Varier diffusée le vendredi soir sur France Inter de 20 à 21h. Les 5 et 12 novembre sont consacrés aux sensibles. Voici le lien pour baladodiffuser (podcaster) l'émission.

Le sujet du 29 octobre intitulé Résister était également très intéressant... et émouvant. L'animatrice y interviewait des anciens résistants qui refusent le «diplôme d'honneur aux combattants de la deuxième guerre» que le ministère de la défense veut leur remettre.

MM. René Heitz, Charles Paperon & Pierre Moriau ont été des résistants de la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui ce sont de vieux messieurs de plus de 80 ans et ils n'ont rien perdu de leur indignation et de leur conviction. C'est en toute conscience, qu'ils ont décidé de ne pas accepter cet hommage d'un gouvernement qui chaque jour démantèle un par un les acquis de la résistance. Fidèles à ce qu'ils ont été, à ce qu'ils sont, à ce qu'ils ont combattu et défendu, Réné, Charles et Pierre sont des résistants d'hier, des résistants d'aujourd'hui.

Bande son : Everybody wants to rule the world

lundi 24 mai 2010

Quel est le problème des apéros Facebook ?

Le réseau social Facebook est au centre de toute les préoccupations ces derniers jours. Non pas pour sa politique de confidentialité des données modifiée régulièrement ou pour son non respect des données des usagers mais pour quelque chose qui fait peur à ceux qui nous gouvernent : les apéros géants. Des rassemblements de gens pour le plaisir de se retrouver ensemble, de partager quelques chose qui sort de la sphère traditionnelle et mercantile avec le consentement des pouvoirs publics. 

Ce type de rassemblement peut rappeler les raves-parties pour lesquels des interdictions ont également été prononcées par le passé (qui en entend encore parler aujourd'hui ? Les raves ont-elles disparues ?). A la différence que ce type de manifestation n'était pas annoncée via les réseaux sociaux et que d'autres substances illicites pouvaient circuler (la musique ?)  Il ne me semble pas que l'alcool ait été récemment interdit à la vente, en tous cas pas pour les personnes majeures.

Il est temps d'arrêter de prendre les gens pour des schizophrènes (qu'ils sont peut-être d'ailleurs)  : 

restez chez vous. Vous avez tous les outils pour (télévision, téléphone, consoles de jeux, internet... et même les réseaux sociaux !). Regardez Roland Garros, la Coupe du Monde de Foot sur écran plat, con-so-mmez votre pizza et buvez votre... flotte !

et dans le même temps :

venez participez au débat, l'individualisme c'est mal (égoïste que vous êtes), allez discuter avec votre voisin, l'effort collectif (les retraites) est nécessaire, prenez les transports en commun...

Un peu contradictoire tout cela, mais nous n'en sommes pas à une injonction paradoxale près.

Je ne comprends pas que les syndicats ne se soient pas encore inspirés de ce type de rencontre pour organiser des manifestations conviviales et mobilisatrices.

Sur un autre réseau social, Twitter (oui je sais c'est mon chouchou) des Twitnics ou Twunch sont également proposés. Hélas Twitter n'a pas la renommée de Facebook et les événements proposés ne s'intitulent pas Apérotwit. 

Finalement le problème des apéros géants facebook c'est de commencer le nom de l'événement par le terme apéros ! A quand l'interdiction de la Féria de Nîmes, des fêtes de Bayonne, de la Garden-Party ou de la Bierfescht de Schilick... ?

Pour approfondir le sujet  :

Bande son : Viens boire un petit coup à la maison (chanson qui aurait du être censurée pour son apologie de l'alcool)

jeudi 11 février 2010

Le Café du Boulevard

Ce café de Melle, connu et reconnu pour la profusion et la qualité de ses manifestations, a eu les honneurs des Carnets de Campagne de Phlippe Bertrand aujourd'hui à midi trente sur France Inter.


Cette émission clôture la série de la semaine consacrée aux Deux-Sèvres. J'en avais chroniqué la première.
Emissions baladodiffusées (podcasts) sur demande.
Bande son : Le café

jeudi 4 février 2010

Carnets de campagne en Deux-Sèvres

Les Deux-Sèvres étaient à l'honneur ce 4 février 2010. En effet, vers midi et demi, Philippe Bertrand, animateur de la très bucolique émission radiophonique "Carnets de Campagne" sur France Inter recevait Stéphane Blanco, lucanophile qui développe et commercialise des cerfs-volants destinés au secours en mer et à la propulsion alternative en vue d'économiser de l'énergie. Stéphane Blanco est également scénariste BD du mellois dont le petit doigt d'une libraire me dit que j'entendrai à nouveau parler de lui dans peu de temps... Son interview était suivie de l'intervention d'Anne-Marie Carlier, gérante à Niort de la librairie des Halles, membre du réseau Initiales.

Il est également question de Cascadeur qui se produira à Frontenay Rohan Rohan le 6 février au cabaret le CRENAU (agitateur du marais). Une belle mise en perspective de quelques acteurs qui s'investissent et qui par leurs actions font bouger (et connaître) notre département. A découvrir écouter sans tarder.


Le jeu des 1000 euros qui suivait avait été enregistré à Lezay avec à son habitude une introduction pour présenter la ville d'accueil et les candidats...

Enfin, si vous n'êtes pas adeptes de la baladodiffusion ou de l'écoute en ligne calez vos transistors sur France Inter, vendredi 5 février et toute la semaine prochaine de 12h30 à 13h. Vous pourrez y entendre Bernard Arru, directeur de l'entreprise d'insertion Les Ateliers du Bocage avec lequels nous travaillons collaborons depuis quelques mois maintenant.
Les fréquences ? Par ici.

Bande son : Radio Ga Ga

jeudi 30 juillet 2009

Pour ou contre Hadopi ?

Radio ColifataD'après Marianne 2 un documentariste a piraté il y a quelques temps une oeuvre musicale originale protégée par le droit d'auteur : Please don't go de Barcelona.
Depuis cette chanson a connu un succès sans précédent à tel point que le groupe a décidé de remercier son pirate pour l'audience et la promotion réalisée, sans laquelle les ventes n'auraient pas décollées. 
Alors toujours pour Hadopi, même dans sa version 2 ?

Cela me rappelle, il y a quelques années, le succès d'un certain traitement de texte qui s'était propagé de manière fulgurante parce qu'il n'était pas protégé contre les copies. Ce logiciel plus connu sous le nom de Word s'est imposé comme un incontournable et a contribué à l'enrichissement et la notoriété de sa maison d'édition. 

Dans le même ordre idée, Manu Chao propose depuis aujourd'hui de télécharger gratuitement et légalement son dernier album réalisé avec les Colifatos, des patients d’un hôpital psychiatrique de Buenos Aires avec lesquels il collabore depuis cinq ans. 

Pour tout savoir : le site officiel de la radio Colifata et mes sources

Bande son : La vida tombola

mardi 5 mai 2009

Lecture et terrorisme

Parait qu'une bande de jeunes à Tarnac seraient des terroristes ! Pour vous faire votre opinion je vous suggère ce précédent article de votre serviteur, ce commentaire (de votre serviteur) sur un ouvrage qui fait parler de lui en ce moment, notamment à la radio (pas de votre serviteur, l'autopromotion çà va un temps) ce soir.
Bande son : Société tu m'auras pas

samedi 28 mars 2009

La ronde des obstinés et les nouvelles formes de contestations pacifiques

Ce matin avant d'apporter notre char à bœuf polluant au contrôle technique, j'ai ouvert le poste de radio mécaniquement, comme d'accoutumé avant d'avaler mon petit déjeuner. J'apprécie moyennement Stéphane Paoli d'habitude, mais cette fois-ci j'ai tendu l'oreille vers 8h et quart pour comprendre ce qu'était cette ronde des obstinés, une sorte de contestation en cercle, sous la forme la plus pacifique qui soit. Un tourner ensemble pour ne pas mal tourner (Denis Guedj).

Cette intéressante interview du mathématicien à l'origine de cette déambulation s'est prolongée après la revue de presse avec un entretien de Roland Gori, auteur de La santé totalitaire. Essai sur la médicalisation de l’existence et initiateur de l'appel des appels. Il y est notamment question de réappropriation de l'espace public.

Des points de convergence pour échapper au déterminisme et se dégager des contraintes des marchés. Comme dans mon précédent billet... J'adhère !

A baladodiffuser ou à (ré)écouter, pendant 30 jours encore, sur la page de l'émission Le sept neuf du samedi.
Bande son : Turn ! Turn ! Turn !

jeudi 19 juin 2008

Le paysan du Tao

J'ai appris l'histoire du "Paysan du Tao", par cœur, en une seule fois, il y a dix ans environ, peu de temps après la dissolution de l'Assemblée Nationale. C'était un matin, avant de prendre mon travail. Il était 8h30 et j'écoutais la revue de presse matinale de France Inter. L'histoire du fermier taoïste m'avait interpellé dès les premières phrases, elle s'adressait à Jacques Chirac. Je l'ai écouté attentivement pour m'en souvenir et la restituer oralement (ce que j'ai pu faire à plusieurs reprises me permettant de bien conserver le texte en mémoire).

Je n'ai donc pas eu de difficulté à la retrouver sur l'internet, il y a deux jours, pour la partager aussi par écrit.

Ce court récit nous enseigne que quoi qu'il nous arrive nous ne pouvons savoir si l'événement est de nature positive ou négative. Les apparences sont trompeuses et la mécanique des événements complexe. Cela nous enseigne surtout que rien n'est tout blanc ou tout noir.

L'intégralité du texte (5 minutes de lecture) est disponible sur le blog de M. Applefish.
Si vous êtes courageux et/ou si vous apprenez le Mandarin, je vous conseille cette page internet qui s'appuie sur le Paysan du Tao pour comprendre quelques idéogrammes. C'est très didactique et légèrement différent de la version de M. Applefish.