Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - pauvre

Fil des billets

dimanche 5 septembre 2010

Lectures étrangères

A lire sur cyberpresse.ca (également sur le quotiden suisse Le Temps)

[...] En décidant le démantèlement de camps illégaux de Roms et en envisageant de déchoir de leur nationalité certains criminels d'origine étrangère, Nicolas Sarkozy a suscité l'indignation de la société civile et de l'opposition, et l'inquiétude de l'ONU, de la Commission européenne, du Vatican.

En Europe, des manifestations ont rassemblé plusieurs centaines de personnes devant quelques représentations de la France.

La plus grosse mobilisation (plusieurs centaines de manifestants) a eu lieu à Rome. Sur les banderoles à Bruxelles, on pouvait lire: «Roma, immigrants, who's next ?» (les Roms, les immigrés, qui d'autres?). A Barcelone: «Basta deportaciones» (Ca suffit les déportations). A Londres: «Assez, c'est assez».

Lire également l'article du quotidien belge "Le Soir"

Bande son : Beautiful Stranger

samedi 4 septembre 2010

Mobilisation plus importante que prévue à Niort

Ce 4 septembre, partout en France, on commémorait le 140è anniversaire de la naissance de la IIIè République.

L'occasion de manifester à Niort et ailleurs pour défendre la liberté, l'égalité et la fraternité. L'occasion de dire non à la montée de la xénophobie, de dire non aux accusations proférées par le gouvernement qui monte les citoyens les uns contre les autres, français ou pas. L'occasion enfin de retrouver des connaissances, des collègues, des amis et des inconnus qui partagent une autre façon de penser la société.

Le cortège niortais vers 11h. Face aux halles à 11h30

Bande son : Hexagone

vendredi 3 septembre 2010

C'est la rentrée !

Et pour bien redémarrer le blog je relaie une information qui a peu été annoncée (ou que j'ai peu entendue), une manifestation ce 4 septembre 2010 afin de dénoncer la politique française actuelle de l'immigration et de la stigmatisation de populations. Je vous invite à signer l'appel citoyen en ligne.
En Deux-Sèvres, trente organisations départementales appellent à un grand rassemblement :

le samedi 4 septembre à 10h30 Place de la Brèche à Niort

Je ne manifesterai pas le 7 pour les retraites même si la réforme en cours ne me parait pas suffisamment réfléchie et aboutie. L'important est ailleurs me semble-t-il et je suis pessimiste quant à notre avenir. Nous poursuivons, consciemment ou non, le modèle de générations antérieures qui n'est plus adapté ou qui ne parvient pas à s'adapter aux évolutions contemporaines. Les écarts se creusent encore, entre le peuple et ses représentants, entre les pauvres et les riches et surtout entre le Nord et le Sud, entre l'Est et l'Ouest.
Les uns exploitent les autres et le problème, pourtant connu, semble insoluble...

Assez de "reconduire à la frontière" (trop gentil l'accompagnement !) une majorité de gens venus chercher un meilleur ici.

Bande son : Où veux-tu que j'aille ?

samedi 16 mai 2009

Jean Ziegler

C'est lors de mon retour de la préparation de la Bourse d'Echange Local du Sel niortais que j'ai entendu pour la première fois la voix si particulière de Jean Ziegler...
Il était l'invité du Zapping de France Inter pour présenter son dernier ouvrage La haine de l'occident. Ce suisse n'a pas la langue dans sa poche et ne connait pas la langue de bois. Je ne peux que vous recommander de ré-écouter l'émission ou de lire un de ses précédents ouvrages.
Bande son : Un enfant assis attend la pluie

dimanche 22 juin 2008

Les blogs inquiètent les eurodéputés...

Encore une triste nouvelle en provenance de nos représentants européens... Les lois votées sur l'immigration et les sans-papiers me révulsent ; se protéger des pauvres (et surtout de leurs enfants) et des peuples (!) voilà l'obsession du moment.
Cette information du 19 juin 2008, en provenance du Courrier International confirme la tendance du moment et mes craintes.
Extrait :

Un rapport d'une élue estonienne invite l'Assemblée de Strasbourg à encadrer plus strictement la blogosphère.
  
[...] Le rapport de la députée Mikko a reçu le feu vert de la commission de la Culture et de l'Education et sera bientôt voté en séance plénière du Parlement. Soyons clairs. S'il passe, cela ne veut pas dire que la législation européenne va désormais limiter la liberté d'expression sur le Net. Mais, politiquement, ce rapport ouvre justement la voie à de telles restrictions.

Mais, avant d'en arriver là, posons-nous la question de savoir sur quelles bases la Commission européenne peut juger à notre place de la qualité de ce que nous lisons ou écrivons sur Internet. Sur quelles bases jugera Strasbourg de la bonne foi ou non d'une opinion.

Les déclarations d'un autre eurodéputé, l'Allemand Jorgo Chatzimarkakis, posent d'autres interrogations. Ce dernier déclare, sur le site de la Commission, que les "blogueurs ne peuvent certainement pas être automatiquement qualifiés de menaçants". Mais, ajoute-t-il, les "blogs sont aujourd'hui un puissant instrument de communication et peuvent être considérés comme une forme avancée de lobbying. Et constituer, en tant que tels, une menace."

"Une forme avancée de lobbying"… Traduite en langage compréhensible, cette formule absconse du député européen veut dire l'expression d'une opinion différente de celle communément admise par la Commission ou par un autre organisme européen. Si de telles opinions circulent sur la Toile et contredisent telle ou telle position officielle, cela fait partie du débat démocratique normal. C'est la preuve qu'une pensée libre et indépendante existe sur notre continent. Est-ce bien cela qui semble inquiéter les députés européens ?
Irina Novakova
Kapital

mardi 27 mai 2008

L'empire de la honte

Tout enfant qui meurt de faim dans le monde d'aujourd'hui a été assassiné.

C'est sur cette citation de Jean Ziegler que je me suis arrêté. J'ai dévoré son ouvrage en quelques jours et l'ai commenté sur le blog de ma compagne.

Aujourd'hui dans le même temps, France Inter consacrait ses programmes à la fin dans le monde :
Ces émission sont disponibles à l'écoute à la carte pendant sept jours mais rien ne vaut le livre du rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies.
Bande son : Plus rien ne m'étonne