Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - location

Fil des billets

samedi 29 juin 2013

Substituer l’usage à la propriété : je roule "lib" & "co"

Suite à quelques mésaventures urbaines motorisées, nous avons fait le choix, depuis trois ans environ, de nous libérer de la propriété d'un engin à quatre roues. Nous louons régulièrement nos véhicules, que nous choisissons en fonction du trajet et/ou du besoin (nombre de personnes, charge/volume utile, distance à parcourir, durée, etc). Finies les questions d'entretien, d'assurance, de parking, de contrôle technique, de crédit et de réparation.

Bonjour l'organisation ! Chaque déplacement est (savamment) calculé afin de vérifier combien il coûte, s'il est indispensable et surtout voir comment le rentabiliser ; profiter du trajet pour faire quelques courses, se débarrasser d'un objet encombrant ou cueillir des champignons. Au final le budget déplacement est maîtrisé, sans surprise et moins élevé. 

Sinon à l'ère du "co" (collaboratif, cookening, coworking, cowfunding, couchsurfing) et du partage, en véritable parasite, nous... covoiturons. 

En complément de notre abonnement Autoliberté d'Europcar, nous avons rejoint depuis peu régionlib, le service d'autopartage de la Région Poitou-Charentes. Ces deux services sont complémentaires. Avec le premier nous choisissons le type de véhicule et nous le restituons dans la ville de notre choix et avec le deuxième nous empruntons un véhicule pour un trajet urbain de courte durée (moins d'une journée). 

Autoliberté Europcar   régionlib

Dans les deux cas nous réservons l'automobile via une plateforme de réservation en ligne. 22 € par jour avec Europcar ; 3,50 € le premier quart d'heure puis 1,50 € le quart d'heure suivant avec régionlib (tarifs). Ces prix sont garantis grâce aux abonnements souscrits, respectivement 50 € et 2,50 € mensuels.

Soit un budget de 3 000 € annuels environ en bougeant bien, moitié moins que celui d'un conducteur propriétaire de son véhicule. OK nous avons la chance fait le choix d'habiter en ville. Autant en profiter !

Sur un plan pratique, au-delà de la réservation en ligne (et du petit prix) la location chez Europcar reste identique à une location classique : retrait en agence, restitution avec le plein, etc...

Régionlib propose des mia à louer, toutes rigoureusement identiques. Ici, pas question de carburant, l'énergie électrique est comprise dans le prix de la location. 

 

//

Les avantages régionlib

  • énergie de propulsion incluse dans le prix de la location et d'origine verte,
  • réservation et véhicule accessibles 24h/24 et 7j/7,
  • un abonnement à Niort permettra d'utiliser le service à Saintes, Châtellerault, Otolis à Poitiers, Yélo à La Rochelle, Mobivolt à Angoulême, Autolib à Lyon, Autotrement à Strasbourg... Tous les services équivalents du réseau « France-Autopartage » dans plus de vingt villes en France.

Carte France AutoPartageLes inconvénients :

  • un seul type de véhicule proposé à la location (3 places en trèfle),
  • trajet en boucle (retour à la station d'origine) uniquement,
  • prise de véhicule et restitution à bien étudier, démarches fastidieuses et stressantes les premières fois (facturation au ¼ d'heure) surtout lorsque des passants s'intéressent au dispositif et vous questionnent.
Prochain article : Je roule en mia !
 
Bande son : Paper planes

mardi 3 juin 2008

Samedi 30 mai : 3ème déménagement et découverte de Montaillon

Samedi dernier, j'ai aidé ma propriétaire, Colette, à effectuer le déménagement de Nadine, une amie. L'occasion pour moi de retrouver d'autres déménageurs issus du SEL Niortais, rencontré lors de la BEL du pain. Je n'en suis d'ailleurs toujours pas membre au grand dam de Colette.

des déménageurs
des déménageurs
sur le bord de la route
sur le bord de la route

En soirée, nous sommes allés chez d'autres amis du SEL (décidément) à Montaillon un magnifique petit village, historiquement protestant comme en attestent quelques sépultures.
Isabelle et sa famille nous ont fait découvrir les coteaux du Lambon, les jardins, la voie romaine, le four du village et de belles maisons... Bref, une sympathique petite promenade avant de nous restaurer.

Un puits communal
un puits communal
Avoine et coquelicot
avoine et coquelicot
Des tombes protestantes
des tombes protestantes

jeudi 29 mai 2008

Un logement, enfin !

Voilà, ça y est, j"ai signé. 5 pièces, 3 niveaux typiquement niortais en plein cœur de la ville.

Après plus deux mois  de recherche et une bonne vingtaine de visite, j'ai nous avons enfin trouvé notre nouveau nid.

Bande son : Je recherche

vendredi 9 mai 2008

Le départ

J’ai quitté Strasbourg et sa région le 4 avril 2008. Soit, très exactement, 35 ans après y avoir vu le jour ! Une coïncidence tout en symboles.

Dans le TGV. Il ne fait pas beau dans l'Est de la FranceCe jour là, pas d’effusions, pas de larmes, chacun est parti vaquer à ses occupations quotidiennes, les enfants à l’école et Natacha gagner sa pitance. De mon côté, j’ai prolongé les vacances, les quelques jours de congés que j’avais accumulés à la CUS, par un voyage en train de cinq petites heures pour rejoindre la capitale des mutuelles d’assurances.

Temps magnifique à Niort. Vue sur le Pilori.A Niort, j'ai été surpris par le beau temps. J'ai d'ailleurs un peu transpiré avec ma veste et mes deux valises pour rejoindre les hauteurs de la ville... où j'ai été agréablement accueilli. Les propriétaires - Daniel et Colette - sont des gens charmants et très ouverts. Ils avaient proposé de me chercher à la gare mais j'avais refusé pour découvrir la ville à pied en quelques vingt minutes.

Bref, j'ai découvert un nouveau chez moi... et je n'ai pas été déçu. Jugez-en plutôt :
  • une grande chambre de 15m2 avec lavabo, bureau, placard, BZ...
  • une cuisine aménagée avec en sus lave-linge, télé, évier double bac, frigo, garde-manger... à partager avec Cécilia, locataire de l'autre chambre,
  • une salle de bain,
  • un jardin de 20 ares avec four à pain, barbecue, salon de jardin...
  • et enfin le clou : la piscine récemment aménagée.
La chambre La cuisine Le jardin La piscine
Je pouvais (et je peux toujours) disposer de toutes ces accommodations à volonté. Aucun regret, pas même l'absence de téléphone et d'internet pour communiquer avec les miens.
Bande son : Wind of change.