Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - communication

Fil des billets

dimanche 12 août 2012

Quel réseau social êtes-vous ?

Houra !  Après des années de résistance, N.K. vient d'investir deux réseaux sociaux en moins de... deux jours. Elle aussi, partage désormais des informations sur Twitter et Facebook. Une véritable (r)évolution !
Il est certain que son dernier premier joujou électronique tactile (un Samsung Galaxy Y) l'aura aidé à franchir le cap... aidé de poussé par son environnement professionnel, familial, amical aussi. Et puis, il était peut être temps de faire comme les autres de faire taire les rumeurs !

Mais pourquoi Facebook et Twitter ? Ces services propriétaires (hou !) qui tentent de se rémunérer avec de la publicité (et qui n'y parviennent pas).
Pourquoi pas Google Plus ? indenti.ca ?
Ou quelque chose de plus "ouvert" comme :

  • TheChangebook qui affiche sa différence (mais pas graphiquement) :
  • TheChangebook se place en opposition à Facebook, lequel est à but lucratif, vends ses utilisateurs par l'utilisation de la publicité et cherche à monétiser toujours davantage son réseau. TheChangebook fonctionne sans publicité. [...] TheChangebook sera progressivement géré collectivement par ses utilisateurs.

  • App.net, le dernier né, dont le service restera payant, après le lancement
  • Un réseau social où les utilisateurs et les développeurs sont la priorité, pas les annonceurs

  • Diaspora*. Ce réseau social, en Open Source, actif depuis novembre 2010 offre à ses membres un contrôle total sur leurs données personnelles... mais il a raté son lancement, finalement reporté à la fin de l'année 2012.
Pour des raisons de popularité et de facilité (toute relative) de prise en main, les deux plus grands réseaux sociaux ont été privilégiés. Facebook compte 900 millions d'utilisateurs dans le monde et Twitter 500 millions . En France, respectivement 25 millions (un internaute sur deux) et 5 millions.
Le succès de l'exposition photo "iNiort" d'Eric Chauvet au Pilori, outre le talent du photographe, est également lié à la présence active de l'artiste sur ces deux réseaux sociaux (et bien d'autres).
Dès lors les choix étaient faits.
Elle a plongé.
Je l'avais poussé.

Bande son : Communication Breakdown

samedi 29 octobre 2011

Le livre en Poitou-Charentes

30 ans de prix unique en Poitou-Charentes

Une belle réalisation que celle du CLL de Poitou-Charentes : le prix des livres, l'avenir des librairies, les lois en Europe, le label LIR et les points de vente en Poitou-Charentes. Tout est expliqué dans ce petit livret de 20 pages qui fête les 30 ans du prix unique.

Disponible sur simple demande ou à consulter en ligne sur Calaméo.

Bande son : Livin' It Up

mercredi 26 janvier 2011

Sans téléphone, en voiture

Hier matin, j'ai pris la route pour participer (activement, bien évidemment :) à la remise de l'opération 5000 micros à Thouars. L'autoradio calé sur France Inter j'ai pu profiter des voix de Pascale Clark et de Camélia Jordana avant de poursuivre la route avec Service Public, l'émission d'Isabelle Giordano où il était question du téléphone mobile et des usages qui en sont faits.

Pas de surprise, un téléphone mobile ne sert pas à téléphoner ! L'activité principale, du moins chez les jeunes, est l'envoi de SMS et la navigation sur l'internet.
Autre enseignement, le rajeunissement de l'âge de ceux qui possèdent un téléphone se confirme, il est courant aujourd'hui d'avoir une classe de 6è dont tous les élèves sont équipés ! Et les sources de danger ne sont pas là où l'on croit. L'addiction, par exemple, est plus à craindre que l'accès aux contenus malsains chez la plupart des jeunes personnes interrogées.

Le portable c'est aussi tourner des reportages (sur le vif, au Kairos..), réaliser des fictions, ces pocket-films primés par les festivals du genre : Takavoir, Be Green Film Festival, Mobile Film Festival (en ce moment)... 

Il serait donc déjà fini le temps pas si lointain des vidéobaffes

Pour aller plus loin sur les aspects psychologiques et anthropologiques, je vous recommande très chaudement la lecture de l'ouvrage Plus jamais seul, le phénomène du téléphone portable.

Quant à mon activité professionnelle (éducation aux - et découvertes des - usages multimédia), je crois qu'il serait enfin temps de sensibiliser nos publics aux nouveaux mode de communication en mobilité. Distanciel ne veut pas dire virtuel !

Bande son : Le telefon

lundi 10 janvier 2011

En 2011

Cela fait quelques jours que je me traîne avec l'idée de faire un article sur les tendances numériques de 2011. Mais avec quel degré de pertinence et pour quels lecteurs ? Je n'ai pas trouvé de réponse, Alors voilà ce que j'ai modestement glané sur l'internet via quelques lectures (presse, sites internet, twitter...) et qui m'amènent à partager ces idées :

  • La diffusion de l'information
    Le point le plus frappant est sans doute cette accélération des échanges d'information via les réseaux sociaux. Le coût de l'échange est devenu tellement anecdotique (même si l'augmentation de la TVA a été programmée) que toutes les informations, quelque soit leur nature, leur qualité sont relayées en tous sens en fonction des intérêts des relations numériques (followers, amis, membres d'un même réseau social, lecteurs...) : la diffusion de l'information s'est accélérée en 2010 et il n'y a pas de raison pour que cela s'arrête en 2011.
  • La tête dans les nuages (le cloud computing)
    2010 marque le début de la fin du stockage, de la possession sur les supports de sauvegardes personnels.
    Les solutions d'hébergement de photographies, de vidéos explosent avec les réseaux sociaux (Twitpic, Qik, Youtube,..) or ce type de documents numérique est "octetphage" et pourtant en ligne, ce qui accrédite ma thèse de baisse du coût de l'information.
    L'idée générale du cloud computing est de pouvoir partager et d'accéder à ses données personnelles où que l'on soit à toute heure du jour et de la nuit. Musique, photo, vidéo, documents, agenda, conversations, logiciels... tout devient accessible depuis n'importe quel appareil connecté à l'internet (ordinateur, box,  téléphone mobile, console...). Le matériel n'a plus d'intérêt. En panne ? Volé ? Perdu ? Détruit ? C'est égal ou presque.
    Les risques ? L'insuffisance de la protection des informations, la dépendance à un service et la faillite de ce service.
    Des noms ? Dropbox, Spotify, Google Docs, Mobile Me, Chrome OS...
  • La RA mieux que le RSS
    Les flux RSS n'ont pas encore été assimilés par les 4/5è de nos concitoyens qu'il faudra compter en 2011 avec la RA, la réalité augmentée.
    Bon OK, opposer RSS et RA est un très mauvais jeu de mots (->je sors). Comparons ce qui est comparable. Le RSS c'est très pratique mais pas très bling-bling clinquant. Même s'il existe depuis une dizaine d'année ce format reste trop méconnu, à tel point que certains prévisionnistes annoncent sa fin... chaque année. Pourtant il n'existe rien de plus simple pour suivre les mise à jours d'information de ses sources préférées.

    Non, ce qui fera le buzz heu... le ramdam cette année ce sera la Réalité Augmentée, définie par Wikipedia comme les systèmes (au sens informatique) qui rendent possible la superposition d'un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel. Fichtre ! Voilà qui semble bien abstrait... et pourtant si simple avec quelques images :
    275041realite_augmentee.jpg RA.jpg MobileAR_Tourism.jpg 500x_superimposed_photo_edit_big.jpg
    Dans un musée pour comprendre l'art,  couplée à la géolocalisation pour se repérer, faire du tourisme géolocalisé, plonger dans l'histoire...

    ... mais aussi pour manipuler des objets précieux, pour tout savoir des gens que vous croisez, accéder à des informations supplémentaires (via notamment les codes barres), etc... Le vertige n'est plus très loin !
  • Le raz de marée des appareils mobiles
    Les appareils connectés à l'internet n'ont plus à stocker de données, les nuages s'en chargent à notre place. Ces matériels sont donc devenus très légers (mais pas moins chers !), dès lors pourquoi s'encombrer ?
    Les usages de l'internet mobile ont explosé en 2010. Il suffit de constater le nombre d'applications développées pour Androïd ou iOS : 100 000 en octobre 2010 pour le système d'exploitation open source de Google, 300 000 pour celui d'Apple. Que vont devenir Nokia, Blackberry et les autres déjà oubliés ?
  • L'internet pour tous, pour aujourd'hui ou pour demain ?
    En 2010, les questions de fracture numérique sur les aspects géographiques et sociaux n'ont pas encore trouvé de réponses satisfaisantes. En tous cas les annonces sont là ; le premier ministre dès janvier 2010, NKM en juin et quelques opérateurs tout au long de l'année promettaient des tarifs accessibles aux moins fortunés d'entre nous.
    Localement, des initiatives des collectivités territoriales (les Ardennes, la Corrèze, les Deux-Sèvres, ...) complètent et renforcent l'action de l'Etat, y compris sur la problématique des zones blanches, ces endroits où l'accès au Haut-Débit (512 Ko/s minimum) n'existe pas. L'accès via le satellite avec de meilleurs débits la nouvelle solution
Bienvenu en 2011 !
Bande son : Glory days

mardi 9 novembre 2010

Haut débit dans le mellois

Illustration d'un NRA-ZO par le Groupe Aménagement Numérique des TerritoiresUn article paru le 5 novembre sur le site de la Nouvelle République rappelait le combat qu'un Collectif Internet mène pour fibrer une partie du canton de Melle en zone blanche aujourd'hui, comme hier. L'article ne précise d'ailleurs pas si ces militants visent le "Très Haut Débit" ou le "Haut-Débit" auquel cas j'aurai bien vu un NRA-ZO.

A rapprocher de l'étude que la CCI 79 a réalisée en mai sur le besoin des entreprises

Bande son : Back to the ground

dimanche 13 juin 2010

11 juin ? En ligne depuis 2 jours

C'était le 11 juin et immédiatement en ligne ! Un de mes collègues avec qui je me suis retrouvé à une petite fête m'a fait découvrir un nouveau service : QIK. Un service d'envoi/stockage de photos et vidéos en temps-réel depuis son téléphone. Tout simplement... ahurissant.
Pour les plus curieux qui veulent voir le résultat, renseignez votre adresse de messagerie (qui n'apparaîtra pas) via les commentaires.

Viendra le jour pas si lointain où toute notre vie, et pas seulement des tranches, sera en ligne parce qu'une caméra aura été intégrée comme troisième oeil. #nanotechno

mercredi 5 mai 2010

N'attendez plus !

Vous attendez les nouveaux articles de ce blog avec impatience ? Si vous répondez par l'affirmative voici une solution  : suivez-moi sur Twitter ! Il y a peu de chance pour que vous me retrouviez sur Fessebouc...

Bande son : Crossroads

lundi 22 février 2010

Le sacre de Twitter ?

"Aujourd’hui, Twitter est en passe de devenir le réseau social n°1 de la planète [...] détrônant ainsi le désormais célèbre Facebook"

Le jeudi 4 mars, à 20h35, l’émission Envoyé Spécial de France 2 consacrera un reportage à Twitter, intitulé « La Révolution Twitter ». Une manière de découvrir ce nouveau type de réseau social en pleine expansion et de mieux en saisir quelques utilisations possibles.
Reportage de Martin Mischi, Charles Baget et Franck Dhelens. 

Source : NetPublic.
Bande son : L'homme pressé

samedi 13 février 2010

En route pour l'internet social

L'accès à l'internet est devenu aujourd'hui presque aussi indispensable que l'eau, le téléphone ou l'électricité ; pour suivre et gérer le quotidien (banques en ligne, démarches administratives), pour rester en contact avec ses proches, pour décrocher un emploi ou trouver une information rapidement... sans compter toutes les fonctions "gadgets" qui facilitent la vie de tous les jours (géolocalisation, del.icio.us, comparateur de prix, covoiturage...).

Le gouvernement a ainsi demandé aux fournisseurs d'accès de proposer une offre sociale d'accès au haut débit 1, 2 aux environs de 20 € par mois, soit peu de temps après qu'Alice et Numéricâble aient commercialisé leurs offres. 

Orange s'est également introduit dans le jeu ces derniers jours avec un forfait découverte à 19,90 €. Numéricâble a prévu de contre attaquer cet été avec une offre à 9,90 € !

[Autopromotion] Le Conseil général des Deux-Sèvres quant à lui participe au financement des connexions à l'internet des familles de collégiens boursière jusqu'à 50% (délibération du 10 juillet 2009) [/autopromotion].

Bande son : Eau et Gaz

jeudi 28 janvier 2010

La deuxième rentrée littéraire, janvier 2010

Pas si petite que cela la deuxième rentrée littéraire. Certes, elle n'est plus auréolée de prix prestigieux comme le Goncourt, le Renaudot ou le Nobel de littérature mais tout de même. 

C'est aujourd'hui que le 36è prix du Livre Inter vient d'être lancé. Aujourd'hui que le pantagruelique Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême a ouvert ses portes. C'est aussi ce jour que les apple addicts et journalistes se déversent en des torrents d'articles sur l'iPad, le nouveau joujou produit par Steve Jobs, présenté hier. 

Ce nouvel objet pourrait peut-être donner tout sa dimension au livre numérique. Je me rappelle avoir évoqué en juin 2007, en assistant à la première Bouquinosphère, que les ventes de livres électroniques et de leur supports qui y étaient en démonstration décolleraient quand des contenus audios et vidéos pourraient y être intégrés. 

C'est maintenant chose faite. Les paris sont ouverts ! Les standards fermés. Et les avis partagés ici et
Des sacrés copieurs quand même chez Apple : l'iPad existait déjà et leur librairie en ligne ressemble furieusement à un logiciel que les bibliophiles macophiles connaissent bien : Delicious Library (Bibliothèque Exquise). 

Pour en revenir à l'actualité littéraire, sachez également qu'il faudra compter dans les prochaines semaines avec le Grand prix RTL-Lire, le Prix du roman noir, le prix des Libraires et d'autres encores... 

Alors janvier 2010, petite rentrée ?

Bande son : Apple Bed

lundi 10 août 2009

Baisse de la TVA dans la restauration

Vous ne avez pas où manger ? Moi si. Suivez le guide grâce à cette excellente initiative du CDT 17. Dommage que les concepteurs de ce site ne soient pas allés au bout de la logique en proposant une carte interactive. 

A propos, si vous avez une liste pour les Deux-Sèvres je suis preneur.

Bande son : Les vacances au bord de la mer

mercredi 25 juin 2008

Go West !

Après mon article sur les billets de train à 15 € pour venir dans l'Ouest de la France, j'ai appris hier que Les Sables d'Olonne offraient un plein (de carburant) aux vacanciers ! Voilà qui va doper un peu plus l'attrait de l'Ouest.

Extrait de l'article du 23 juin 2008 de Localtis :

La hausse du prix de l'essence donne des idées aux acteurs du tourisme. La mairie et l'office du tourisme des Sables d'Olonne (Vendée, 15.500 habitants) viennent ainsi de prendre une initiative pour le moins originale afin d'assurer un bon démarrage de la saison touristique. Depuis le 22 juin et jusqu'au 8 juillet, l'office de tourisme propose en effet aux vacanciers séjournant au mois quatre nuits (petits déjeuners inclus) dans un hôtel ou autre hébergement à caractère marchand de la ville de rembourser leur plein d'essence, dans la limite de 70 euros. Depuis l'annonce de cette mesure, l'office du tourisme affirme être débordé par les appels de touristes intéressés. [...]

L'artémis sur la plage des Sables d'Olonne

Avec un investissement limité, l'impact médiatique est en revanche assuré. La ville des Sables d'Olonne est d'ailleurs coutumière du fait. Lors de la tempête qui a balayé toute l'Europe les 8 et 9 mars derniers, un cargo de 90 mètres de long s'était échoué sur la plage de la ville et y était demeuré une dizaine de jours avant d'être désenchoué à grand peine. L'office du tourisme avait aussitôt saisi l'occasion pour lancer une campagne de publicité en faveur de la cité, photo du cargo échoué à l'appui et accroche en rapport : "Les Sables d'Olonne, quand vous y aurez goûté, vous ne voudrez plus les quitter". L'initiative avait alors déjà valu à la ville de nombreuses retombées dans les médias.

Photo Graeme Villeret
Bande son : Cargo, La fin du pétrole et Essence ordinaire

dimanche 22 juin 2008

Les blogs inquiètent les eurodéputés...

Encore une triste nouvelle en provenance de nos représentants européens... Les lois votées sur l'immigration et les sans-papiers me révulsent ; se protéger des pauvres (et surtout de leurs enfants) et des peuples (!) voilà l'obsession du moment.
Cette information du 19 juin 2008, en provenance du Courrier International confirme la tendance du moment et mes craintes.
Extrait :

Un rapport d'une élue estonienne invite l'Assemblée de Strasbourg à encadrer plus strictement la blogosphère.
  
[...] Le rapport de la députée Mikko a reçu le feu vert de la commission de la Culture et de l'Education et sera bientôt voté en séance plénière du Parlement. Soyons clairs. S'il passe, cela ne veut pas dire que la législation européenne va désormais limiter la liberté d'expression sur le Net. Mais, politiquement, ce rapport ouvre justement la voie à de telles restrictions.

Mais, avant d'en arriver là, posons-nous la question de savoir sur quelles bases la Commission européenne peut juger à notre place de la qualité de ce que nous lisons ou écrivons sur Internet. Sur quelles bases jugera Strasbourg de la bonne foi ou non d'une opinion.

Les déclarations d'un autre eurodéputé, l'Allemand Jorgo Chatzimarkakis, posent d'autres interrogations. Ce dernier déclare, sur le site de la Commission, que les "blogueurs ne peuvent certainement pas être automatiquement qualifiés de menaçants". Mais, ajoute-t-il, les "blogs sont aujourd'hui un puissant instrument de communication et peuvent être considérés comme une forme avancée de lobbying. Et constituer, en tant que tels, une menace."

"Une forme avancée de lobbying"… Traduite en langage compréhensible, cette formule absconse du député européen veut dire l'expression d'une opinion différente de celle communément admise par la Commission ou par un autre organisme européen. Si de telles opinions circulent sur la Toile et contredisent telle ou telle position officielle, cela fait partie du débat démocratique normal. C'est la preuve qu'une pensée libre et indépendante existe sur notre continent. Est-ce bien cela qui semble inquiéter les députés européens ?
Irina Novakova
Kapital

mercredi 14 mai 2008

Des moments difficiles

Depuis mon arrivée à Niort, beaucoup d'événements heureux se sont succédés (voir les premiers  billets du mois de mai) mais aussi quelques moments plus douloureux.

Un soir, vers la mi-avril, j'ai appelé les enfants au téléphone et l'un d'entre eux s'est mis à pleurer parce que pas écouté par son entourage (non ce n'est pas Natacha, voyons !). Je n'ai rien pu faire. C'était désarmant. Jusque-là tout allait bien et puis d'un coup une émotion qui ne s'était pas exprimée depuis mon départ a fait surface telle une vague qui submerge, sans prévenir.
J'ai été triste quelques jours. Un sentiment d'impuissance et de résignation qui est passé, difficilement, mais passé.

Un peu comme les départs de Strasbourg. Quand le train démarre j'assiste au déferlement d'émotions de ceux qui sont restés sur le quai, sans pouvoir intervenir, réconforter. Dur.

Dans un précédent billet je me moquais de ne pas avoir des moyens de communications à disposition. Pourtant, à certains moments, il m'aurait été utile de pouvoir téléphoner librement sans contrainte de lieu ou de temps. La cabine France Telecom dépanne en soirée, mais ce n'est vraiment pas l'idéal.
Je ne céderai pas pour autant aux sirènes des opérateurs de téléphonie mobile. Seul et sans mes proches, j'ai eu du temps pour ruminer sur l'éloignement et les moyens pour compenser la distance (j'ai pris un abonnement à La Poste).

Bande son : Mistral gagnant

jeudi 8 mai 2008

Le retour

Je suis de retour sur le web !

La clef WiFi-USB avec prolongateur pour éloignement maximum.Internet est arrivé il y a quelques jours chez mes fantastiques propriétaires (j’aurai l’occasion de reparler d’eux) et je peux bien évidemment profiter de leur technologie. Ce qui me dérange un peu c’est que cette connexion est arrivée par les airs sur les fréquences privilégiées par les fours à micro-ondes…
Je vais pouvoir avoir une existence et une identité électronique renforcées. Par contre, je m’interroge sur l’affirmation (et la remise en cause) de mon existence biologique. Pour en savoir plus les problèmes soulevés par le WiFi, je vous recommande mon précédent blog.

Bref, Perspectives Niortaises vient de naitre. Il va se construire avec ce que j’ai pu glaner depuis mon arrivée et ce que j’ai à découvrir. Il n’est donc pas prêt de s’arrêter. Bonnes lectures.