Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - art

Fil des billets

dimanche 4 novembre 2012

Edward Hopper mania

A l'occasion de l'ouverture de l'exposition Hopper au Grand Palais à Paris le 10 octobre 2012, le journal Libération a illustré ses articles en remplaçant les images par des reproductions du peintre américain, le samedi 6. 

Nighthawks Hopper

Amoureux des toiles de Hopper, de leurs couleurs froides, des ces fenêtres ouvertes sur le monde et du sentiment de solitude qui s'en dégage je partage ici quelques ressources glanées sur l'internet pour vous donner envie de mieux connaître ce peintre réaliste, isolé entre Pop Art et Expressionisme Abstrait. 

Par les média : Un blockbuster qui interpelle un journaliste du Figaro : "Edward Hopper est-il surexposé ?". Sans conteste.

Et pour aller encore plus loin et vous faire plaisir ! Bande son : America

samedi 4 décembre 2010

Des images plein les yeux

Deux artistes m'ont récemment ému. L'un a débuté sa carrière début 1980 en abandonnant ses études d'ingénieur pour devenir clown, l'autre est entré dans le monde de l'art par la petite porte, sans argent, en imprimant des portraits géants sur des lés de papier avec des imprimantes d'architectes :

  • Slava
    C'était samedi la semaine dernière, le 27 novembre donc. J'ai eu la chance d'assister au Slava's Snowshow à la Coursive à La Rochelle... Un spectacle unique et rare qui mêle poésie, mime, théâtre et cirque. Un moment hors du commun durant lequel tous les spectateurs deviennent des acteurs. Éblouissant, émouvant, stupéfiant sont les premiers adjectifs qui me viennent à l'esprit. En quelques scènes et peu d'accessoires Slava explore des thèmes universels tels que la vie, l'amour, la souffrance... avec beaucoup de simplicité, de profondeur et de surprise.
    Un moment rare et exceptionnel.
    [Ajout du 21 décembre 2010 : pour les sceptiques écoutez l'émission Voulez vous sortir avec moi de Charlotte Lipinska et enregistrez le Slava's Snowshow sur Arte le 31 décembre 2010 à 20h30.]
  • JR, l'artiviste
    Dans un registre tout à fait différent, JR (qui souhaite conserver l'anonymat), recouvre des immeubles avec des portraits géants. Ce jeune photographe est ainsi intervenu dans une favela de Rio, sur le mur qui sépare les israéliens des palestiniens ou à Paris avec des photos de jeunes de Clichy sous Bois. Son travail engagé interroge, interpelle et ne laisse pas indifférent.
    A découvrir sur son site internet et dans cet article du journal Le Monde.

JR au Kenya

Un sens de la démesure peu commun pour ces deux artistes à stature internationale.

Bande son : Carmina Burana

samedi 6 novembre 2010

TIC en 79 et tout autour n°4

De l'art, du libre, du soin et des réseaux sociaux. Tels sont les composantes des dernières actualités des Technologies de l'Information et de la Communication en Deux-Sèvres et autour : 

de l'art :

  • Make Art
    A Poitiers, du jeudi 4 au dimanche 7 novembre 2010, la Maison de l'Architecture accueille un festival atypique consacré à la création numérique. Le public est invité à participer. Programme complet sur le site http://makeart.goto10.org/2010/

    [...] le point fort du festival c'est sa philosophie. Fortement inspiré par le monde des logiciels libres - qui a créé le système Linux - le festival défend un idéal de partage pour alimenter la création collective. « On défend la liberté d'utiliser, de modifier, de compléter des œuvres. Ce qu'on dit, c'est que chaque artiste est créatif, mais la créativité repose sur le collectif. On veut aussi montrer comment se servir de la technologie, car s'il existe beaucoup d'outils, on ne nous pousse pas forcément à être créatif »

  • Battle graphique et Speed Painting
    L'EPN Armand Jubien de Parthenay propose Les Journées de la Création le 23 novembre et le 14 décembre 2010 pour découvrir et maîtriser les outils qui vous permettront de concourir pour une « battle graphique » qui sera organisée en 2011. Les mardi, quant à eux, sont consacrés au Speed Painting. Tous les renseignements sur le site de l'espace multimédia.
du libre encore : 
du soin : et des réseaux sociaux : Bande son : Lush Life

lundi 26 avril 2010

Donner envie

Le plaisir de la lecture... Pas facile à transmettre à ses enfants hypnotisés (comme leurs parents) par la magie des écrans ; télévision, ordinateur, console de jeux, téléphone portable, GPS, baladeur vidéo-mp3, e-book... Il est temps de passer au slow media, de déconnecter, de prendre le temps pour contempler, imaginer, s'évader sans bouger. Stop à l'ivresse de la vitesse !

Actuallité propose quelques conseils pour permettre aux enfants de retrouver le plaisir de lire. C'est basique, voire simpliste, mais surtout plein de bon sens et apparemment efficace. 
Autre solution très personnelle : déambuler par ici le 12 juin pour le plaisir de se laisser emporter par une musique, un dessin, un parfum, une couleur, un trait.
J'aime ! (pas Facebook).

Bande son : A l'envers, à l'endroit

samedi 27 février 2010

Décès d'Ernst Beyeler

Dans le district des Trois-Frontières, à quelques kilomètres de Mulhouse et à quelques encablures de Bâle se cache, dans un écrin de verdure, une collection d'art moderne et contemporain unique.
La fondation Beyeler abrite en effet un nombre important d'œuvres majeures (Monet, Picasso, Rothko, Mondrian, Klee, Cezanne, Miro, Rousseau, Warhol, Braque, Degas, Kandinsky...) et réalise de superbes expositions (Giacometti, Léger, Munch, Matisse, Magritte, Calder...)  à faire pâlir d'envie les plus grands musées.


A l'origine de cette fondation, un fils de cheminot, Ernst Beyeler qui avait transformé une librairie en une modeste galerie dans le centre de Bâle et qui achetait ce qui lui plaisait quitte à sacrifier l'argent du ménage.

Le bâtiment conçu par Renzo Piano, et qui abrite votre collection ici à Riehen, tout près de Bâle, en pleine campagne, est-il en lui-même une oeuvre d'art ou est-il surtout destiné à mettre en lumière les oeuvres ?
Les deux ! Renzo Piano a parfaitement intégré son édifice au paysage et a fait preuve de retenue et de simplicité. J'avais choisi cet architecte à cause du Centre Pompidou et de la Fondation Menil à Houston (Texas). Je lui ai indiqué dans quel esprit je souhaitais ce bâtiment : « luxe, calme et volupté »
[...]
La construction de ce bâtiment a coûté 55 millions de francs suisses, soit environ 37 millions d'euros. Avez-vous reçu des subventions ou des aides de la ville de Bâle ?
Après des années de vache maigre (au cours desquelles mes amis me demandaient comment je pouvais dormir ; je leur répondais : « je me tourne de l'autre côté ! »), le boom du marché de l'art dans les années 1980 nous a permis de vendre beaucoup d'oeuvres. Nous avons par exemple pu vendre un De Kooning 20 millions de dollars à un collectionneur de Los Angeles.


L'interview complète du marchand d'art par Emmanuel Tresmontant


Ernst Beyeler est décédé à l'âge de 88 ans dans la nuit du jeudi 25 février 2010.
Bande son : Salut l'artiste

mardi 12 janvier 2010

Agenda littéraire et poésie

Voilà un outil qui me manque et pour lequel je me (re)mobiliserai bien... avec plus de temps. Bref, à défaut d'alimenter un agenda littéraire ou d'en proposer un pour les Deux-Sèvres, voici un rendez vous qui ne manquera pas d'intéresser les lecteurs que vous êtes :

une soirée poésie 
la première aura lieu ce vendredi 15 janvier 2010 à 20h30
au Foyer Jeunes Travailleurs de la Roulière (rue St Gelais) à Niort.

Cette soirée est totalement gratuite. Le but est de partager un moment de poésie (un peu comme ici) : vous pouvez apportez les livres de vos poètes préférés, y compris en langue étrangère. Il n'y a pas d'obligation de lecture, mais d'écoute. Les auteurs sont également bienvenus pour partager leurs poésies.
Source Sabine Br.

Bande son : La chanson de Prévert


dimanche 21 juin 2009

La vélorution niortaise en images

Affiche SNOB 20 juin 2009C'était hier, nous étions une quarantaine au départ du stade Espinassou à rejoindre la place de la Brèche et l'Hôtel de Ville aux côtés d'autres cyclistes venus des autres quartiers de la ville. Une petite démonstration de force (pas moins de 450 participants) qui rappelle que les vélos peuvent avoir toute leur place en ville dans la capitale du nombre de véhicules par foyer.
 
Occupation de la place de la Brèche rue Ricard En tandem Vélo avec assistance électrique

Les carillons, sonnettes et avertisseurs en tout genre n'ont pas eu besoin du SNOB pour se faire entendre, même si ce dernier fêtait ses 15 ans !

Cotons-tiges
les cotons-tiges du SNOB

Bande son : Bicycle Race

samedi 23 mai 2009

Des poulets au Pilori

Non ce n'est pas une plaisanterie ! 511 poulets ont investi le Pilori de Niort pour démarrer la nouvelle saison culturelle de cette belle bâtisse. Des petits morceaux d'étain regroupés en scène de vie évoquant : la naissance, la petite enfance, sur le chemin de l’école, la récrée, la vie a plein bouillon, quelques ratages, l’armée, la télé, la plage, l’élevage au naturel... tout y passe !

Nous avons assisté avec nos enfants au finissage de l'exposition. L'événement -l'histoire de Moniseur P.- était assuré par la compagnie des Vernisseurs. Joyeux, décalé et déjanté.

Les autres expositions d'arts visuels à venir sont sur le site de la Ville enfin dotée d'un service de la Culture... Il faut dire que Niort était, jusqu'à très récemment, l'une des rares villes (de plus de 60 000 habitants) à ne pas avoir de service Culturel ! Ce qui n'empêchait pas la ville d'avoir une offre abondante et... méconnue.

Nos prochains rendez-vous ? Les boîtes à bouquins et le Le Très grand conseil mondial des clowns (ne surtout pas manquer leur arrivée par les airs, place Chanzy, le 5 juin à 21h)

Bande son : Poulet N728120 .