Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - La Rochelle

Fil des billets

mardi 22 mai 2012

Libraire à La Rochelle

Une libraire sereine dans le quotidien Sud-Ouest ! Mais pourquoi les magasins Leclerc s'entêtent-t-il à vendre des livres papiers alors que les marges sont ridicules ? Et pourquoi ne sont-ils pas tournés vers le numérique ? Vers... l'avenir ? 

Je ne vois qu'une seule explication : le livre doit être un produit d'appel pour les autres achats de loisirs, d'entertainment. A ce moment là, la logique stratégie commerciale est compréhensible.

Bande son : Flyswatter

samedi 4 décembre 2010

Des images plein les yeux

Deux artistes m'ont récemment ému. L'un a débuté sa carrière début 1980 en abandonnant ses études d'ingénieur pour devenir clown, l'autre est entré dans le monde de l'art par la petite porte, sans argent, en imprimant des portraits géants sur des lés de papier avec des imprimantes d'architectes :

  • Slava
    C'était samedi la semaine dernière, le 27 novembre donc. J'ai eu la chance d'assister au Slava's Snowshow à la Coursive à La Rochelle... Un spectacle unique et rare qui mêle poésie, mime, théâtre et cirque. Un moment hors du commun durant lequel tous les spectateurs deviennent des acteurs. Éblouissant, émouvant, stupéfiant sont les premiers adjectifs qui me viennent à l'esprit. En quelques scènes et peu d'accessoires Slava explore des thèmes universels tels que la vie, l'amour, la souffrance... avec beaucoup de simplicité, de profondeur et de surprise.
    Un moment rare et exceptionnel.
    [Ajout du 21 décembre 2010 : pour les sceptiques écoutez l'émission Voulez vous sortir avec moi de Charlotte Lipinska et enregistrez le Slava's Snowshow sur Arte le 31 décembre 2010 à 20h30.]
  • JR, l'artiviste
    Dans un registre tout à fait différent, JR (qui souhaite conserver l'anonymat), recouvre des immeubles avec des portraits géants. Ce jeune photographe est ainsi intervenu dans une favela de Rio, sur le mur qui sépare les israéliens des palestiniens ou à Paris avec des photos de jeunes de Clichy sous Bois. Son travail engagé interroge, interpelle et ne laisse pas indifférent.
    A découvrir sur son site internet et dans cet article du journal Le Monde.

JR au Kenya

Un sens de la démesure peu commun pour ces deux artistes à stature internationale.

Bande son : Carmina Burana

mardi 19 janvier 2010

Flashback spatial

Nous venons de tirer le rideau sur 2009. Année importante pour ma famille et moi, année du changement et de l'adaptation à notre nouveau milieu de vie. Nous appréhendons aujourd'hui de bien meilleure façon notre environnement spatial. Les réalités géographiques des Deux-Sèvres et des régions environnantes ont pris corps dans nos esprits et nous permettent de dresser trois petits constats pour le site et la situation de Niort :

Le site :
  • La piétonnisation du centre de Niort, entrée en vigueur le 27 janvier 2009 après l'expérimentation des samedis piétons, s'est faite dans la douleur... pour les commerçants et surtout les accrocs de la voiture (ils sont nombreux à Niort). La mort du centre ville a été annoncée par les plus pessimistes mais c'était sans compter les vélorutionnaires qui par leur mobilisation ont démontré qu'il existait d'autres façons de se déplacer. La révolution des mentalités est en marche ! Si seulement il pouvait en être autant du Plan de circulation à vélo... Dommage que la Brèche ne soit pas (encore) à la hauteur de ces changements. Son statut de place Napoléon III plaide pour une efficace restauration (et pas une rénovation). Vivement 2012.
     
La situation :
  • Difficile de revenir à Niort en soirée par le train... Le Grand Pavois ou les Francos c'est en voiture si vous n'avez pas d'hébergement sur place ! Pas de trains spéciaux, même en plein cœur de la saison :( Le rail ? C'est toujours avant 20h si vous partez de La Rochelle.
    Le train toujours :  absence d'une dorsale ferroviaire Nord-Sud pour relier Melle à Thouars. La solution de rechange est proposée par le RDS mais gare aux temps de trajet et aux (prévisions de) chutes de neige qui stoppent toute les activités.
    Pour terminer sur une note ferroviaire plus optimiste, Paris est à 2h20 et Strasbourg à environ 5h de Niort et à des tarifs très attractifs malgré l'augmentation du 1er janvier 2010 et les récentes annonces de suppression de lignes. Bref pour faire des économies, pensez (si vous le pouvez) à réserver deux-trois mois à l'avance.
  • Enfin pour ceux qui ont une petite empreinte carbone, les aéroports de Poitiers, Tours, La Rochelle, Nantes, Limoges, Angoulême sont relativement accessibles pour courir le vaste monde quelques villes d'Europe, même si, là aussi, il y a des économies dans l'air.

Bande son : Train in Vain

jeudi 24 juillet 2008

Les frites, bordel !

Petite pause pendant le déménagement... J'en profite pour réécouter en boucle Thomas Dutronc que j'ai eu la joie d'entendre le 14 juillet lors des Francos. Je connaissais déjà J'aime plus Paris et depuis j'ai découvert un petit bijou : Les frites, bordel ! Un magnifique pied de nez à la société actuelle mêlé à un brin de mélancolie.

Je n'ai malheureusement pas retrouvé l'atmosphère du concert truffée d'improvisations politiquement incorrectes qui ont fait vibrer le public lors de cette chanson. Un moment magique.

Photos à venir ! A découvrir sur le photoblog.

La grande scène vers 22h La tour de la Chaîne Dutronc en action Apothéose

vendredi 27 juin 2008

Escapade et retrouvailles à La Rochelle

Edith Farine, une ancienne collègue strasbourgeoise (du temps où l'accès à la connaissance pour tous était une priorité) s'est rendue à La Rochelle ces derniers jours pour participer au marché du film documentaire qui s'y tenait.

Elle y représentait sa société de production : Faîtes un voeu.

Nous avons remonté le temps "Au Terroir" dans la rue des arcades dans le prolongement de la Cour des Dames. La lumière, l'insouciance apparente des gens, les odeurs de poissons grillés... c'était déjà les vacances. On s'est promis de se retrouver cet été à Niort.

En images :

Les arcades
Les arcades
La terrasse du Terroir
La terrasse du Terroir
Une église
Une église
Tour Saint-Nicolas
Tour Saint-Nicolas

vendredi 9 mai 2008

Un excellent accueil aux Sables d'Olonne

Le lendemain de mon arrivée dans l'Ouest, j'ai été invité par mon oncle à séjourner aux Sables d'Olonne. En TGVJ'ai donc repris le train pour me rendre en Vendée. Un TGV jusqu'à la Rochelle, suivi d'un Corail pour la Roche sur Yon puis d'un TER pour les Sables. Presque trois heures de trajet ! Quand on sait que Paris n'est qu'à 1h30...

Cela faisait dix ans que je n'avais pas vu Norbert et Babette. Cela a été une joie de les retrouver. Quelques cheveux blancs en plus pour tout le monde, un peu de bedaine (mais pas tant que çà) et toujours cette impressionnante joie de vivre. Idéal pour me mettre le pied à l'étrier dans ce nouvel environnement.

Je passerai sur les détails culinaires auxquels j'ai eu droit, la voiture prêtée (à l'année) par mon cousin, la sortie en discothèque, le retour aux Sables le dimanche matin vers 5h...
Deux photos pour illustrer ces heureux moments :
Alfa Roméo 33, 16S, Quadrifoglio Verde Permanent 4 svp ! En discothèque
La nuit du 5 au 6 avril 2008 fut donc de très courte durée, d'autant plus que Babette m'avait convaincu d'aller ramasser quelques pignons sur la plage des Sables vers 10h. Il fallait absolument profiter de la plus basse mer de l'année. C'est donc armés d'une cuiller que nous avions gratté le sable à la recherche des savoureux mollusques.
A la recherche des pignons sur la plage des Sables Les pignons préparés La plage des Sables juste avant mon retour à Niort
Le retour à Niort en fin d'après midi fut un peu laborieux à bord de la "bombe" de Pascal. En effet le véhicule (et surtout sa consommation) n'ont pas toujours été faciles à maîtriser...