Deux artistes m'ont récemment ému. L'un a débuté sa carrière début 1980 en abandonnant ses études d'ingénieur pour devenir clown, l'autre est entré dans le monde de l'art par la petite porte, sans argent, en imprimant des portraits géants sur des lés de papier avec des imprimantes d'architectes :

  • Slava
    C'était samedi la semaine dernière, le 27 novembre donc. J'ai eu la chance d'assister au Slava's Snowshow à la Coursive à La Rochelle... Un spectacle unique et rare qui mêle poésie, mime, théâtre et cirque. Un moment hors du commun durant lequel tous les spectateurs deviennent des acteurs. Éblouissant, émouvant, stupéfiant sont les premiers adjectifs qui me viennent à l'esprit. En quelques scènes et peu d'accessoires Slava explore des thèmes universels tels que la vie, l'amour, la souffrance... avec beaucoup de simplicité, de profondeur et de surprise.
    Un moment rare et exceptionnel.
    [Ajout du 21 décembre 2010 : pour les sceptiques écoutez l'émission Voulez vous sortir avec moi de Charlotte Lipinska et enregistrez le Slava's Snowshow sur Arte le 31 décembre 2010 à 20h30.]
  • JR, l'artiviste
    Dans un registre tout à fait différent, JR (qui souhaite conserver l'anonymat), recouvre des immeubles avec des portraits géants. Ce jeune photographe est ainsi intervenu dans une favela de Rio, sur le mur qui sépare les israéliens des palestiniens ou à Paris avec des photos de jeunes de Clichy sous Bois. Son travail engagé interroge, interpelle et ne laisse pas indifférent.
    A découvrir sur son site internet et dans cet article du journal Le Monde.

JR au Kenya

Un sens de la démesure peu commun pour ces deux artistes à stature internationale.

Bande son : Carmina Burana