Le réseau social Facebook est au centre de toute les préoccupations ces derniers jours. Non pas pour sa politique de confidentialité des données modifiée régulièrement ou pour son non respect des données des usagers mais pour quelque chose qui fait peur à ceux qui nous gouvernent : les apéros géants. Des rassemblements de gens pour le plaisir de se retrouver ensemble, de partager quelques chose qui sort de la sphère traditionnelle et mercantile avec le consentement des pouvoirs publics. 

Ce type de rassemblement peut rappeler les raves-parties pour lesquels des interdictions ont également été prononcées par le passé (qui en entend encore parler aujourd'hui ? Les raves ont-elles disparues ?). A la différence que ce type de manifestation n'était pas annoncée via les réseaux sociaux et que d'autres substances illicites pouvaient circuler (la musique ?)  Il ne me semble pas que l'alcool ait été récemment interdit à la vente, en tous cas pas pour les personnes majeures.

Il est temps d'arrêter de prendre les gens pour des schizophrènes (qu'ils sont peut-être d'ailleurs)  : 

restez chez vous. Vous avez tous les outils pour (télévision, téléphone, consoles de jeux, internet... et même les réseaux sociaux !). Regardez Roland Garros, la Coupe du Monde de Foot sur écran plat, con-so-mmez votre pizza et buvez votre... flotte !

et dans le même temps :

venez participez au débat, l'individualisme c'est mal (égoïste que vous êtes), allez discuter avec votre voisin, l'effort collectif (les retraites) est nécessaire, prenez les transports en commun...

Un peu contradictoire tout cela, mais nous n'en sommes pas à une injonction paradoxale près.

Je ne comprends pas que les syndicats ne se soient pas encore inspirés de ce type de rencontre pour organiser des manifestations conviviales et mobilisatrices.

Sur un autre réseau social, Twitter (oui je sais c'est mon chouchou) des Twitnics ou Twunch sont également proposés. Hélas Twitter n'a pas la renommée de Facebook et les événements proposés ne s'intitulent pas Apérotwit. 

Finalement le problème des apéros géants facebook c'est de commencer le nom de l'événement par le terme apéros ! A quand l'interdiction de la Féria de Nîmes, des fêtes de Bayonne, de la Garden-Party ou de la Bierfescht de Schilick... ?

Pour approfondir le sujet  :

Bande son : Viens boire un petit coup à la maison (chanson qui aurait du être censurée pour son apologie de l'alcool)