Niort a connu une (petite) poussée de fièvre numérique samedi 26 et dimanche 27 mars 2010. Pour ceux qui suivent mes gazouillis sur Twitter depuis quelques jours ce n'est pas une surprise (cf. tweet du 22 mars). La Nouvelle République avait dressé le portrait de ces intéressants événements dans son édition du lundi. En voici les pdf :

Tout pour nous inoculer le virus addictis digitalis... D'autres symptômes sont à venir cette semaine.
Bande son : Je suis malade