Il y a quelques mois j'évoquais la mise en route d'un projet professionnel pour réduire la fracture numérique, qu'elle soit sociale ou géographique. Cette opéation baptisée 5000 micros consiste à reconditionner des ordinateurs d'occasion avec des logiciels libres (y compris le système d'exploitation) et de les remettre aux familles qui en ont exprimé le besoin. Pour le moment, seules les familles de collégiens sans équipements informatiques sont concernées mais il est prévu d'élargir le dispositif à d'autres publics.

Le bébé conçu fin 2008, début 2009 (où sont passé les parents ?) a bien grandi depuis et ses premiers pas seront matérialisés par une inauguration le 25 septembre 2009.

L'information officielle vient d'être publiée sur le site internet du Conseil Général des Deux-Sèvres.

Opération 5000 micros, sept. 2009

Cette opération me semble exemplaire à plusieurs titre :

  • pour l'environnement d'abord, puisque des machines en fin de vie vont retrouver une deuxième jeunesse. Réemployer plutôt que jeter,
  • pour la philosophie et l'économie ensuite : les ordinateurs seront intégralement équipés de logiciels libres avec les droits liés (droit d'utiliser, d'étudier, de modifier, de dupliquer et de diffuser sans contrepartie) !
  • pour l'aide aux personnes en difficulté. En effet, le marché de reconditionnement intègre une forte dimension sociale via une clause d'insertion contraignante,
  • pour le partage de la connaissance, enfin. Tous les publics (et pas seulement les bénéficiaires d'une machine) pourront suivre les actions de sensibilisation aux TIC et à leurs usages, dans les Plans Net, gratuitement et en copyleft bien évidemment.
Bande son : Une radio qui diffuse de la musique libre