Affiche du Printemps des Poètes 2009Marianne m'a transmis un excellent article concernant une recherche réaliseé par l'université de Sussex (localisation) sur la lecture et ses vertus apaisantes. L'étude nommée Losing yourself in a book is the ultimate relaxation affirme que lire permettrait de réduire de 68% le taux de stress et qu'un livre serait plus efficace que la marche ou la musique pour décompresser ! L'article en question sur Actualitté : Plus que la musique ou la marche, la lecture réduit le stress.

Voilà qui rejoint et vient conforter deux autres études que j'avais signalées en 2006 sur cet article (autopromotion) : la poésie à la place du Prozac.

Il est donc temps pour moi de passer à des lectures plus horizontales...
En ce moment ? L'Art difficile de ne presque rien faire de Denis Grozdanovitch.

Bande son : Rive Gauche