Encore une fin de semaine bien remplie.

Pour ce nouveau week-end du 17-18 mai, je suis allé rejoindre mon cousin Pascal, aux Sables d'Olonne, chez son Papa (mon oncle si vous suivez) chez qui j'avais séjourné tout début avril.

Pascal est strasbourgeois... mais il aussi été vendéen quelques temps. Çà a été une joie de retrouver un alsacien. Il faut dire qu'on est assez proches et qu'il nous arrivait souvent de nous retrouver pour boire un coup, manger dans un gastro' (c'est un excellent chef cuisinier) ou nous baigner aux thermes de Baden-Baden. Bref, Pascal a revu sa voiture (il a failli en pleurer) et c'est avec elle et avec plaisir que nous nous sommes attardés au port, sur le remblai, au centre ville...

Odeurs marines.


Comme d'accoutumée, les repas ont été savoureux, copieux et plus qu'animés : vendredi soir chez Alain et Dany, samedi soir avec Christine et fin de soirée au casino. Inutile de vous préciser le manque d'heures de sommeil que je me traîne depuis vendredi.

Odeurs de fruits de mer et d'épices.


J'ai quitté tout ce petit monde dimanche matin vers 9h, destination la BEL du pain organisé par le SEL niortais. Colette et Daniel avait proposé leur hospitalité à une bonne vingtaine de membres de l'association d'échanges de services et de savoirs. Tourteau fromager J'avais évidemment été invité et n'ais pas pu me soustraire à la fabrication d'un pâton. D'autant que j'avais déserté le samedi pour préparer la chauffe du four. "Ils" m'ont d'ailleurs puni en m'offrant un tourteau fromager. Je l'ai découvert dans mon frigo dimanche matin.

La cuisson des pains a été réalisée dans la plus pure tradition avec four à pain et vraies braises qu'il a fallu écarter avant d'enfourner les pains ou pizzas. Sachez d'ailleurs qu'une pizza ou une tarte flambée cuite au feu de bois ne veut pas dire que la pâte est à proximité des braises ou de la fumée. Cela signifie simplement que la chaleur qui permet la cuisson provient d'une combustion de bois, nuance... Comprenne qui pourra.

Odeurs de levure fraîche, de pains croustillants, de pizzas cuites au feu de bois et de grimolles poitevines...


Incontestablement ce sont les odeurs de la Saint-Honoré, patron des boulangers, qui ont dominé ces quelques jours de repos.

La journée s'est achevée sur un beau petit concert avec Lou aux claviers (synthétiseur et accordéon). Les photos et une vidéo seront sont disponibles dans quelques jours.


Eloignement des braises et nettoyage du four avant enfournement.