Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 3 septembre 2010

C'est la rentrée !

Et pour bien redémarrer le blog je relaie une information qui a peu été annoncée (ou que j'ai peu entendue), une manifestation ce 4 septembre 2010 afin de dénoncer la politique française actuelle de l'immigration et de la stigmatisation de populations. Je vous invite à signer l'appel citoyen en ligne.
En Deux-Sèvres, trente organisations départementales appellent à un grand rassemblement :

le samedi 4 septembre à 10h30 Place de la Brèche à Niort

Je ne manifesterai pas le 7 pour les retraites même si la réforme en cours ne me parait pas suffisamment réfléchie et aboutie. L'important est ailleurs me semble-t-il et je suis pessimiste quant à notre avenir. Nous poursuivons, consciemment ou non, le modèle de générations antérieures qui n'est plus adapté ou qui ne parvient pas à s'adapter aux évolutions contemporaines. Les écarts se creusent encore, entre le peuple et ses représentants, entre les pauvres et les riches et surtout entre le Nord et le Sud, entre l'Est et l'Ouest.
Les uns exploitent les autres et le problème, pourtant connu, semble insoluble...

Assez de "reconduire à la frontière" (trop gentil l'accompagnement !) une majorité de gens venus chercher un meilleur ici.

Bande son : Où veux-tu que j'aille ?

mardi 27 juillet 2010

Le livre électronique, comme je le pense

Voilà quelques jours que je me traîne avec l'idée de réaliser un (bon) billet sur les livres électroniques (liseuses ET ouvrages numérisés), mais je n'arrive pas à me décider tellement les entrées sont nombreuses et différentes d'un appareil (eReader) à un autre. Même les formats numériques se multiplient : pdf, ePub et maintentant le XMDF proposé par Sharp. C'est la jungle comme le titrait récemment Anouch Seydtaghia dans un article du quotidien suisse Le Temps qui résumait assez bien la problématique pour le consommateur.

Comment un lecteur peut-il s'y retrouver ? Entre les prix très variables (des liseuses, comme des ouvrages), les modes de connexion (avec ou sans Wi-Fi, 3G...), couleur ou monochrome, écran tactile ou pas, avec ou sans haut-parleurs, format de poche ou étendu, souple ou rigide... le choix est difficile. Et quid du poids de l'appareil, de son autonomie, des fonctions sociales (de partage) intégrées ? 

Certain d'entre vous se souviennent peut-être de la polémique soulevée par Amazon qui avait supprimé des livres de Orwell et de JK Rowling.

[...] cet événement a montré à quel point il était simple pour une société de censurer le contenu qu’elle propose mais aussi celui qu’elle a vendu. C’est une nouvelle qui va sûrement faire réfléchir certains acheteurs potentiels du Kindle et les faire pencher pour un reader moins propriétaire et moins contrôlé.

Je me ferai bien un beau tableau comparatif des offres si j'avais le temps et surtout si les fabricants voulaient bien m'envoyer leurs matériels (les commentaires sont ouverts pour déposer vos propositions !).
Pour commencer voici un tableau synthétique réalisé par Hervé Bienvault sur le nombre de livres (eBook) à partir duquel l'achat d'un lecteur électronique pourrait être amorti.
De mon côté, je vous propose de démarrer ma série d'articles sur le sujet par une liste de fonctionnalités qu'il serait possible de retrouver dans un seul et même appareil :
  • capable de lire plusieurs formats, ce qui implique la possibilité de faire évoluer le système de lecture intégré
  • indépendant en terme de DRM (définition), capable de lire tout livre numérique quelqu'en soit l'éditeur ou le distributeur, de le partager, le prêter, le revendre... pour que l'offre catalogue soit la plus exhaustive possible, car tout de même assez limitée pour le moment
  • avec une fonction encyclopédique pour clarifier ou m'aider à comprendre un mot (en temps réel ?!)
  • permettant de contextualiser historiquement (timeline ?) ET/OU géographiquement (carte interactive...) ce que je lis...
  • ... avec photographies, illustrations, extraits sonores, vidéos, réalité augmentée... multi-média quoi ! Par exemple, en pouvant animer une molécule en 3D dans un livre scolaire de chimie
  • donnant accès aux livres qui ne sont plus édités
  • délivrant des statistiques de lecture (les siennes et celle de la 'communauté de lecture', les données de cette dernière étant pour l'instant réservées aux bibliothécaires et autres professionnels du livre)
  • élargissant les informations autour des oeuvres et de leurs auteurs. Voir le très bon exemple de Molière 21 évoqué par LaFeuille.
  • équipé d'un système d'annotation des textes (au mot, à la phrase, à la page, pour l'ouvrage...) partageable avec d'autres utilisateurs (un peu comme dans WeRead, Babelio, Librarything...)
Viendra le temps où lire ne sera plus forcément un moment d'isolement.
Je crois qu'un nouvel art sera est à la croisée de l'ouvrage imprimé et du multimédia, en somme la convergence de l'internet, de la mobilité et de l'imprimé (sans pour autant que l'un ne cannibalise l'autre). L'émergence d'auteurs et d'oeuvres de genres nouveaux (Vooks et autres) est en marche !

Article réalisé en utilisant les bonnes feuilles d'Hubert Guillaud, d'eBouquin, Aldus, Arnaud R., Actualitté, entre autres.
Bande son : Fantomaniac

samedi 12 juin 2010

Pourquoi je ne veux pas retourner en Alsace !

Ce matin tôt, deux bonnes âmes m'ont recueilli après une belle soirée passée dans le marais (merci au passage à Stéphane et à son équipe préparatrice). L'occasion pour moi d'expliquer comment j'avais pu changer d'univers.

Voici quelques pistes. Outre les avantages à vivre en Alsace, énoncés dans un précédent billet, il y a tout de même quelques bonnes raisons de quitter ce "jardin magnifique".

  • Le climat est de type continental, glacial en hiver, écrasant en été. Les amplitudes thermiques (quotidiennes ou annuelles) sont importantes.
  • La mer est loin et les rares plans d'eau ne suffisent pas (d'ailleurs les alsaciens se baignent chez leurs voisins à Kehl ou à Caracalla (un must have seen).
Entrée des thermes de Baden-Baden Aperçu (d'une partie) des thermes de Baden-Baden A 35
Bande son : Big Jet Plane

lundi 24 mai 2010

Quel est le problème des apéros Facebook ?

Le réseau social Facebook est au centre de toute les préoccupations ces derniers jours. Non pas pour sa politique de confidentialité des données modifiée régulièrement ou pour son non respect des données des usagers mais pour quelque chose qui fait peur à ceux qui nous gouvernent : les apéros géants. Des rassemblements de gens pour le plaisir de se retrouver ensemble, de partager quelques chose qui sort de la sphère traditionnelle et mercantile avec le consentement des pouvoirs publics. 

Ce type de rassemblement peut rappeler les raves-parties pour lesquels des interdictions ont également été prononcées par le passé (qui en entend encore parler aujourd'hui ? Les raves ont-elles disparues ?). A la différence que ce type de manifestation n'était pas annoncée via les réseaux sociaux et que d'autres substances illicites pouvaient circuler (la musique ?)  Il ne me semble pas que l'alcool ait été récemment interdit à la vente, en tous cas pas pour les personnes majeures.

Il est temps d'arrêter de prendre les gens pour des schizophrènes (qu'ils sont peut-être d'ailleurs)  : 

restez chez vous. Vous avez tous les outils pour (télévision, téléphone, consoles de jeux, internet... et même les réseaux sociaux !). Regardez Roland Garros, la Coupe du Monde de Foot sur écran plat, con-so-mmez votre pizza et buvez votre... flotte !

et dans le même temps :

venez participez au débat, l'individualisme c'est mal (égoïste que vous êtes), allez discuter avec votre voisin, l'effort collectif (les retraites) est nécessaire, prenez les transports en commun...

Un peu contradictoire tout cela, mais nous n'en sommes pas à une injonction paradoxale près.

Je ne comprends pas que les syndicats ne se soient pas encore inspirés de ce type de rencontre pour organiser des manifestations conviviales et mobilisatrices.

Sur un autre réseau social, Twitter (oui je sais c'est mon chouchou) des Twitnics ou Twunch sont également proposés. Hélas Twitter n'a pas la renommée de Facebook et les événements proposés ne s'intitulent pas Apérotwit. 

Finalement le problème des apéros géants facebook c'est de commencer le nom de l'événement par le terme apéros ! A quand l'interdiction de la Féria de Nîmes, des fêtes de Bayonne, de la Garden-Party ou de la Bierfescht de Schilick... ?

Pour approfondir le sujet  :

Bande son : Viens boire un petit coup à la maison (chanson qui aurait du être censurée pour son apologie de l'alcool)

jeudi 13 mai 2010

Collusion d'information sur l'enseignement

Deux informations ont retenues mon attention ce matin sur l'éducation. L'une publiée sur Le Monde hier : La Cour des Comptes qui dénonce le système scolaire français.

l'école secondaire est encore gérée sur la base de décrets datant de 1950, quand on avait 5 % de bacheliers !

L'autre provient d'une interview filmée d'Edgar Morin (réalisée en février 2010), publiée sur l'EMF hier  :

auparavant l'enseignement était destiné à outiller les élèves à affronter les problèmes de leur vie à venir.

Et qu'aujourd'hui :

c'est tout au long de la vie qu'il faut préparer les jeunes et les adultes aux nouveaux problèmes posées par la société [et les TIC notamment]

Bande son : Avalon

dimanche 2 mai 2010

Usurpation d'identité électronique

C'est rocambolesque... c'est à Niort ! L'histoire en détail sur la Nouvelle République et en vision élargie sur Numérama
[Ajout du 3 mai 2010 : Le Monde relaie l'affaire en pointant les difficultés de la loi Hadopi]

Il est grand temps de s'équiper du Guide d'autodéfense numérique !

Bande son : L'Arsène

lundi 26 avril 2010

Donner envie

Le plaisir de la lecture... Pas facile à transmettre à ses enfants hypnotisés (comme leurs parents) par la magie des écrans ; télévision, ordinateur, console de jeux, téléphone portable, GPS, baladeur vidéo-mp3, e-book... Il est temps de passer au slow media, de déconnecter, de prendre le temps pour contempler, imaginer, s'évader sans bouger. Stop à l'ivresse de la vitesse !

Actuallité propose quelques conseils pour permettre aux enfants de retrouver le plaisir de lire. C'est basique, voire simpliste, mais surtout plein de bon sens et apparemment efficace. 
Autre solution très personnelle : déambuler par ici le 12 juin pour le plaisir de se laisser emporter par une musique, un dessin, un parfum, une couleur, un trait.
J'aime ! (pas Facebook).

Bande son : A l'envers, à l'endroit

mardi 6 avril 2010

Salon du livre 2010, comment garder le sourire ?

Dans un précédent billet je vous informais de la prochaine parution de photos sur le Salon du Livre de Paris 2010. Elles sont maintenant disponibles via un lien dans l'article déposé par ma compagne sur son (ex)blog.

L'entrée au Salon, boudé par quelques éditeurs (et pas des moindres), a été revue par le collectif Livres de papier avec quelques affiches (autres sources : 1, 2) un brin conservatrices et un tantinet impertinentes... histoire de rendre la fête un peu moins terne : la fréquentation du salon a baissé de 8% par rapport à 2009.



Le MOTif, que j'avais déjà évoqué à l'occasion de prêt de lecteurs électroniques en bibliothèque, s'est pris au sérieux en proposant quelques badges aux visiteurs :Je cherche un éditeur, mais je ne couche pas et un autre Je ne cherche pas d'éditeur, mais je couche. Je vous laisse deviner lequel à ma préférence....

editeur_couche_motif_mars2010
Bande son : Tu veux ou tu veux pas ?

samedi 6 février 2010

Photographie du jour

Lecture dans le Marais de l'écrit

Bande son : L'homme des marais

samedi 30 janvier 2010

En Alsace

C'est le nom de la quatrième galerie de photographies que j'ai publié il y a quelques jours. Pas de poncifs et donc pas de cathédrale, pas de marché de Noël et pas de village du vignoble... Que peut-il rester ? A découvrir.

Bande son : l'Or du Rhin

dimanche 24 janvier 2010

Photographies en Deux-Sèvres

La galerie photo que j'avais créée au début de mes aventures deux-sévriennes ne semble plus fonctionner. Pour être plus précis, l'hébergeur que j'avais choisi, open source et gratuit, ne donne plus de signe de vie.
J'ai donc ré-activé un ancien compte Picasa, un peu avec regret puisque tous les commentaires ou informations liées à la galerie hébergée par Societeg ont (pour le moment) disparu. Et comme je n'avais pas fait de sauvegarde...

Cette mésaventure m'interroge (à nouveau) sur la pérennité des informations et le choix technologique. Se reposer sur un service en ligne ? Lequel ? FlickR, Picasa, PhotoService, Joomeo, un autre ? Utiliser un service d'hébergement en y installant une application ? Se fier à un mastodonte de l'internet ? Payer plus, comme la solution Mobile Me proposée par Apple ? Difficile de s'y retrouver. 

La solution qui a bien fonctionné jusqu'ici, à peu de frais, est l'hébergement d'une application en PHP associée à une base de données pour lesquelles des sauvegardes régulières sont nécessaires. Cette galerie montée en 2005 est toujours fonctionnelle, pas très jolie, pas orientée réseaux sociaux mais toujours fonctionnelle.

Bande son : The photographer

mardi 19 janvier 2010

Flashback spatial

Nous venons de tirer le rideau sur 2009. Année importante pour ma famille et moi, année du changement et de l'adaptation à notre nouveau milieu de vie. Nous appréhendons aujourd'hui de bien meilleure façon notre environnement spatial. Les réalités géographiques des Deux-Sèvres et des régions environnantes ont pris corps dans nos esprits et nous permettent de dresser trois petits constats pour le site et la situation de Niort :

Le site :
  • La piétonnisation du centre de Niort, entrée en vigueur le 27 janvier 2009 après l'expérimentation des samedis piétons, s'est faite dans la douleur... pour les commerçants et surtout les accrocs de la voiture (ils sont nombreux à Niort). La mort du centre ville a été annoncée par les plus pessimistes mais c'était sans compter les vélorutionnaires qui par leur mobilisation ont démontré qu'il existait d'autres façons de se déplacer. La révolution des mentalités est en marche ! Si seulement il pouvait en être autant du Plan de circulation à vélo... Dommage que la Brèche ne soit pas (encore) à la hauteur de ces changements. Son statut de place Napoléon III plaide pour une efficace restauration (et pas une rénovation). Vivement 2012.
     
La situation :
  • Difficile de revenir à Niort en soirée par le train... Le Grand Pavois ou les Francos c'est en voiture si vous n'avez pas d'hébergement sur place ! Pas de trains spéciaux, même en plein cœur de la saison :( Le rail ? C'est toujours avant 20h si vous partez de La Rochelle.
    Le train toujours :  absence d'une dorsale ferroviaire Nord-Sud pour relier Melle à Thouars. La solution de rechange est proposée par le RDS mais gare aux temps de trajet et aux (prévisions de) chutes de neige qui stoppent toute les activités.
    Pour terminer sur une note ferroviaire plus optimiste, Paris est à 2h20 et Strasbourg à environ 5h de Niort et à des tarifs très attractifs malgré l'augmentation du 1er janvier 2010 et les récentes annonces de suppression de lignes. Bref pour faire des économies, pensez (si vous le pouvez) à réserver deux-trois mois à l'avance.
  • Enfin pour ceux qui ont une petite empreinte carbone, les aéroports de Poitiers, Tours, La Rochelle, Nantes, Limoges, Angoulême sont relativement accessibles pour courir le vaste monde quelques villes d'Europe, même si, là aussi, il y a des économies dans l'air.

Bande son : Train in Vain

vendredi 1 janvier 2010

Reprise !

2009 et sa crise sont derrière nous. C'est le temps de la reprise (pour ce blog), le temps des bonnes résolutions et donc de te souhaiter, cher lecteur égaré, une excellente année 2010 !

Bande son : New Year's Day

mercredi 26 août 2009

Elsass Blues

Ces derniers temps, lors de petits -et fort heureusement rares- moments de nostalgie, j'ai plaisir à écouter une chanson d'Alain Bashung découverte peu après son décès. Ce petit morceau de quelques 3 minutes me transporte et me ramène dans un endroit bien singulier.

  • Un endroit où le Concordat est la règle entre l'Etat et les quatre cultes reconnus depuis 1801 (mais toujours pas le culte musulman), un endroit où l'enseignement religieux est obligatoire, où les prêtres, pasteurs, rabbins… sont rémunérés par le Ministère de l'Intérieur .
  • Un endroit où les associations ne dépendent pas de la loi 1901 mais d'une loi 1908, leur conférant des droits et devoirs différents.
  • Un endroit où la sécurité sociale est excédentaire, où les soins sont remboursés à 90%, les médicaments à 80, où il n'y a pas de délai de carence lorsque un congé maladie intervient, où les mutuelles "santé" sont moins chères. 
  • Un endroit où l'allemand n'est pas considéré comme une langue étrangère. Dixit un arrêté ministériel de 2007 SVP (plus européen tu meurs) !
  • Un endroit où la faillite personnelle est admise depuis plus de 80 ans.
  • Un endroit où les communes avaient une compétence d'aide sociale (c'est toujours le cas à Strasbourg).
  • Un endroit où l'apprentissage est développé et reconnu. Où les petits connaissent les Jardins d'Enfants (Kindergarten).
  • Un endroit où les salariés ont deux jours de congés de plus par an : à la Saint-Etienne (le 26 décembre) et le vendredi (Saint) précédent Pâques.
  • Un endroit où l'application de la loi sur le travail du dimanche est exclue.

Mais qu'est ce que je fais en Deux-Sèvres ? Réponse dans un prochain billet ce billet...

Bande son : Elsass Blues

jeudi 30 juillet 2009

Pour ou contre Hadopi ?

Radio ColifataD'après Marianne 2 un documentariste a piraté il y a quelques temps une oeuvre musicale originale protégée par le droit d'auteur : Please don't go de Barcelona.
Depuis cette chanson a connu un succès sans précédent à tel point que le groupe a décidé de remercier son pirate pour l'audience et la promotion réalisée, sans laquelle les ventes n'auraient pas décollées. 
Alors toujours pour Hadopi, même dans sa version 2 ?

Cela me rappelle, il y a quelques années, le succès d'un certain traitement de texte qui s'était propagé de manière fulgurante parce qu'il n'était pas protégé contre les copies. Ce logiciel plus connu sous le nom de Word s'est imposé comme un incontournable et a contribué à l'enrichissement et la notoriété de sa maison d'édition. 

Dans le même ordre idée, Manu Chao propose depuis aujourd'hui de télécharger gratuitement et légalement son dernier album réalisé avec les Colifatos, des patients d’un hôpital psychiatrique de Buenos Aires avec lesquels il collabore depuis cinq ans. 

Pour tout savoir : le site officiel de la radio Colifata et mes sources

Bande son : La vida tombola

mercredi 27 mai 2009

Julien Coupat libéré ?

Enfin ! Il semblerait que le présumé terroriste, révolutionnaire, arnacho autonome, grand méchant de la galaxie du cosmos soit en passe d'être libéré sous contrôle judiciaire strict. Cela vient tout juste d'être annoncé par Europe 1. Extrait :

Thierry Fragnoli, qui est chargé de l’enquête sur les sabotages de lignes SNCF en novembre 2008, va donc prendre jeudi l'ordonnance directe de remise en liberté, comme il en a le pouvoir. Quatre demandes avaient jusqu'ici été rejetées par les juges des libertés et, en appel, par la chambre de l'instruction de Paris.

Voilà un peu moins de 194 jours que j'attendais ce moment.
A lire également : l'entretien exclusif publié par le journal Le Monde dans son édition daté du 25 mai 2009.

Bande son : Sacco & Vanzetti

mardi 5 mai 2009

Lecture et terrorisme

Parait qu'une bande de jeunes à Tarnac seraient des terroristes ! Pour vous faire votre opinion je vous suggère ce précédent article de votre serviteur, ce commentaire (de votre serviteur) sur un ouvrage qui fait parler de lui en ce moment, notamment à la radio (pas de votre serviteur, l'autopromotion çà va un temps) ce soir.
Bande son : Société tu m'auras pas

vendredi 10 avril 2009

Je manifesterai

C'est décidé.
Le 1er mai je battrai le pavé. Seul, en famille ou avec des amis, qu'il pleuve ou qu'il vente. Je battrai le pavé.Image de William Hamon (aka Ewns)
  • Assez de ce monde qui s'enrichit en pillant les pays du Sud. Assez de ce monde qui assassine des enfants au nom de la rentabilité et de la prospérité économique. Un an après les émeutes de la faim, le problème reste entier.
  • Assez de ces firmes qui dictent leurs comportements aux gouvernements ou aux agriculteurs.
  • Assez des mascarades de nos députés. 36 seulement sur 577 ont voté (pour ou contre) le texte sur l'HADOPI. C'est ce qu'on appelle la représentativité ?
  • Assez de ces mensonges sur l'innocuité des champs électromagnétiques et notamment cette l'étude (réalisée en 2005 !) et publiée il y a quelques jours peu avant la table ronde sur les radiofréquences (ex-Grenelle des antennes)... Un hasard !?
  • Assez des coupes budgétaires dans l'éducation.
  • Assez d'aider les institutions financières ou les grandes entreprises dans la tourmente. Leur intérêt n'est plus n'est pas le nôtre.
  • Assez d'accuser les jeunes de ne plus rien respecter.
  • Assez d'emprisonner pour terrorisme (!) des soi-disant saboteurs de ligne TGV.
  • Assez de reconduire à la frontière une majorité de gens venu chercher un meilleur ici. 
  • Assez de ces mots instrumentalisés : centres de rétention (camps), mesures d'éloignement (expulsion)...
Assez de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Cà suffit.
Bande son : Où veux-tu que j'aille ?

jeudi 9 avril 2009

Echec et Net

En cherchant cet après-midi pour des besoins professionnels le site internet gouvernemental qui recense les débats publics locaux et nationaux, je suis arrivé sur cet article qui cite un rapport de l'eurodéputé Stavros Lambrinidis qui résonne fort aujourd'hui puisque le projet de loi instituant l'HADOPI a été rejetée par les députés à l'Assemblée Nationale.

whereas e-illiteracy will be the new illiteracy of the 21st Century ; whereas ensuring that all citizens have access to the Internet is therefore equivalent to ensuring that all citizens have access to schooling, and whereas such access should not be punitively denied by governments or private companies.
(L'e-illettrisme sera l'illettrisme du XXIème siècle
, l'accès à l'internet, comme l'accès à l'éducation, ne devrait jamais être bloqué par des gouvernements ou des compagnies privées)

Le rapport de Stavros Lambrinidis a été adopté le 19 février 2009 par la commission LIBE du Parlement Européen. Voir également ce communiqué de presse du PE.

jeudi 26 mars 2009

Quelques engagements citoyens

Soirée citoyenne pour soutenir quelques actions qui me paraissent dignes d'intérêts :

  • Sur les OGM
    Connaissant quelque peu les intérêts d'une multinationale qui propose ses semences aux agriculteurs en les enfermant dans une dépendance, considérant les inconnues sur l'environnement et les risques sanitaires et convaincu par ailleurs que ces graines ne permettront pas de lutter contre la faim dans le monde, je signe la pétition de Greenpeace OGM j'en veux pas.
  • Sur la loi instituant l'HADOPI.
    Préjudiciable pour les logiciels libres1, préservant l'intérêt de quelques majors, loi techniquement déjà dépassée2,3 sont les quelques unes des raisons qui me poussent à adhérer à l'appel de la Quadrature du Net.

  • Enfin, sujet d'actualité, les CEM émis par les téléphones portables et les antennes-relais.
    Je ne peux que vous recommander la lecture d'un blog aujourd'hui abandonné. Compulsez également les sites internet du Criirem ou celui de Priartem.
    Enfin, pour les adeptes du papier, trois ouvrages commentés par votre serviteur : Votre GSM, votre santé : On vous ment ! et Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent, ouvrages un peu techniques mais faciles d'accès.
    Plus jamais seul. Le phénomène du portable reste mon préféré. Ce livre ne traite pas des conséquences sanitaires mais des retombées psychologiques et sociologiques de l'introduction du téléphone dans nos sociétés. Un régal !
Bande son : Objectif Terre

- page 2 de 3 -