Perspectives Niortaises

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 29 novembre 2014

Black Friday

Ces derniers jours, j'ai constaté une augmentation exponentielle de messages à caractère promotionnel dans ma messagerie ou dans les magasins que je fréquente. Il y est question du Black Friday qui marque le top départ des achats de Noël,


Black Friday en messagerie

Le Black Friday (litt. « vendredi noir ») est, aux États-Unis, le lendemain du repas de Thanksgiving, qui marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année.
Source Wikipédia

Black Friday à Chauray (Casino)

En France, l'événement est repris pour la première fois par les grandes enseignes, sans doute pour relancer des ventes atones et tenter de dépasser les volumes des années précédentes.
En effectuant quelques recherches pour rédiger ce billet, j'ai découvert les articles des quotidiens Le Monde et Le Figaro qui partagent les mêmes constatations : l'import du Black Friday et ses tentatives d'acclimatations dans nos régions. Ce mouvement de fond semble d'ailleurs général, puisque d'autres pays se sont lancés dans la course depuis peu. Il semble plutôt bien organisé, bien loin d'une simple opportunité ou d'un choix spontané et isolé d'un ou deux marchands.
Cependant je n'ai trouvé aucune info sur une quelconque organisation chargée de répandre cet événement marketing, à part les chiffres publiés par la National Retail Federation.

Halloween hier, Black Friday aujourd'hui et sans doute Cyber Monday demain. Notre monde s'américanise, mais faut-il s'en plaindre ? Je ne crois pas. Pas plus qu'il ne faut s'en réjouir.
En attendant, ici à Niort nous avons le Pink Day ! A chacun sa couleur.

Bande son : Black Celebration

samedi 23 août 2014

La Rochelle, Yélo ville marine

Le 21 juillet dernier, lors d'une parenthèse bleue comme je les aime j'ai profité d'une escale à La Rochelle afin de mener une mission en sous-marin pour le compte du blog le guidon que j'alimente régulièrement de publications sur le cheval de fer. 

J'ai sondé le dispositif de location de vélos de la Communauté d'Agglo, yélo.
Très éloigné de l'idée de ne pas polluer, j'ai opté pour le vélo pour relier facilement et rapidement la plage des Minimes avec un bon livre en poche histoire d'attendre la fin du service de ma dame. C'est donc surtout pour me simplifier les emplettes en hypercentre et pour n'avoir aucune difficulté à me garer au port que j'ai choisi le deux-roues.

J'avais trois à quatre heures à tuer avant de rejoindre la capitale des mutuelles, j'ai donc choisi la formule touristique la plus adaptée à mon besoin. A ne pas confondre avec les VLS : la formule touristique est sans abonnement ; les deux premières heures sont gratuites, l'heure supplémentaire coûte un euro et trente centimes, la caution se monte à 150 €.
Le formulaire de location se rempli en une minute au Chalet Yélo spécialement installé pour cela en face de l'Office du Tourisme. Hors saison, c'est d'ailleurs à l'Office que les vélos se louent.

Une petite minute d'attente, une autre pour les formalités et encore une pour choisir la taille de mon destrier jaune et hop, direction Les Minimes en faisant un crochet par l'hypercentre, soit une petite demi-heure juché sur la bécane. Temps suffisant pour en évaluer le confort et la sécurité.
Le vélo est bien entretenu, il possède de larges patins de frein et les roues ne sont pas voilées ce qui rend la conduite agréable et le freinage efficace. La selle est confortable, les pneus sont gonflés correctement, les pédales bien anti-dérapantes et le porte-bagage supporte jusqu'à 25 kg... Rien à redire.

J'ai regretté cependant l'absence de panier sur le guidon qui aurait été bienvenu pour mon nécessaire de bain. L'antivol, même s'il est peu encombrant et bien attaché lors des déplacements, occupe une partie du porte bagage et reste un peu fragile. C'est un simple câble souple avec clé.
Autre déception, les vélos sont mono-vitesses. Il n'y a donc pas de démarrage rapide possible pour franchir un carrefour encombré même si les rues à La Rochelle sont bien balisées. Pareil, même s'il n'y a pas de pentes en ville, il peut y avoir beaucoup de vent côtier. Un meilleur compromis entre confort et robustesse (prix/entretien, en fait) aurait permis d'ajouter quelques démultiplications très appréciées.

Quelques pages et quelques ploufs après, trajet en boucle oblige, j'ai retourné le vélo à son port d'attache en récupérant mon chèque de caution aussi rapidement que je l'avais donné. Service très accessible, simple et impeccable. Mission terminée. 

D'autres images disponible sur ce flux.

Bande son : Ultra Marine

dimanche 20 juillet 2014

Nouvelle étude sur les vertus apaisantes de la lecture

Et hop ! Le site Actualitté vient de relayer une infographie sur les bienfaits de la lecture à découvrir sur mon tout nouveau compte Pinterest. Les chiffres proviennent d'une compilation d'études regroupées par la National Reading Campaign, organisme canadien de promotion de la lecture. 

6 minutes de lecture seulement réduiraient le stress de 60 %

Voilà qui rejoint de précédentes études signalées dans cet article de 2006 : La poésie à la place du Prozac et celui-ci, sur ce même blog en 2009.

Et si vous êtes encore dubitatif, lisez ceci : "Why Readers, Scientifically, Are The Best People To Fall In Love With". C'est prouvé scientifiquement puisqu'on vous le dit !

They’ve learned what it’s like to leave their bodies and see the world through other frames of reference.

Bande son : J'accuse

samedi 28 juin 2014

Chorégraphies vélocipédiques parallèles à un siècle d'écart

Bientôt un an d'absence. Je publie, je commente ailleurs. Twitter, Instagram, Vine, Facebook, Google + et j'en passe. Je trouve encore le temps de m'engager, de lire et parfois de faire des découvertes comme ces deux dernières.
Des acrobaties en ville, dans le flot des déplacements urbains. 

 

Bande son : Popular

dimanche 1 septembre 2013

Fixie, cruiser, VAE. A fond la... gomme !

Ras le bol de croiser des tubes b'Twin, importés, assemblés ici, robustes, économiques certes mais tellement impersonnels même si la marque cherche à se démarquer tout en standardisant à outrance

J'ai créé depuis quelques mois un un blog vélo sous Tumblr afin de tester la plateforme de publication (pour mon job mais pas que) et pour partager mon plaisir du vélo.
Le blog vocivélo et le Manuel du Voyage à Vélo (auquel @BOHMS1 a contribué) m'ont donné envie d'essayer à mon tour. J'ai depuis découvert une biodiversité insoupçonnée des petites reines et notamment à Niort ! 
  • L'utilitaire gastro, 
  • celui pour le transport en commun 
  • mais aussi le néo-pseudo-rétro qui le vaut bien,
  • les trop décontractés pour être vrais, style californien, incompatibles avec tous les types de terrain.
  • Les füllanzer achèteront leur VAE (non, rien à voir avec la Validation des Acquis de l'Expérience).
  • Et enfin l'aficionado, irréductible puriste qui se déplace sans freins, sans vitesses et souvent sans éclairage (ouh !) : le fixie (du pignon "fixe" sur la roue arrière).
Je laisse volontairement de coté les VTT, courses et autres BMX à usage sportif (pas ma tasse de thé) même s'il en faut pour tous les goûts et à Niort comme ailleurs en vélo hype, de supermarché ou d'occase le principal est de chevaucher sa monture et se faire plaisir. 
Enjoy riding.
Bande son : Tour de France

samedi 29 juin 2013

Substituer l’usage à la propriété : je roule "lib" & "co"

Suite à quelques mésaventures urbaines motorisées, nous avons fait le choix, depuis trois ans environ, de nous libérer de la propriété d'un engin à quatre roues. Nous louons régulièrement nos véhicules, que nous choisissons en fonction du trajet et/ou du besoin (nombre de personnes, charge/volume utile, distance à parcourir, durée, etc). Finies les questions d'entretien, d'assurance, de parking, de contrôle technique, de crédit et de réparation.

Bonjour l'organisation ! Chaque déplacement est (savamment) calculé afin de vérifier combien il coûte, s'il est indispensable et surtout voir comment le rentabiliser ; profiter du trajet pour faire quelques courses, se débarrasser d'un objet encombrant ou cueillir des champignons. Au final le budget déplacement est maîtrisé, sans surprise et moins élevé. 

Sinon à l'ère du "co" (collaboratif, cookening, coworking, cowfunding, couchsurfing) et du partage, en véritable parasite, nous... covoiturons. 

En complément de notre abonnement Autoliberté d'Europcar, nous avons rejoint depuis peu régionlib, le service d'autopartage de la Région Poitou-Charentes. Ces deux services sont complémentaires. Avec le premier nous choisissons le type de véhicule et nous le restituons dans la ville de notre choix et avec le deuxième nous empruntons un véhicule pour un trajet urbain de courte durée (moins d'une journée). 

Autoliberté Europcar   régionlib

Dans les deux cas nous réservons l'automobile via une plateforme de réservation en ligne. 22 € par jour avec Europcar ; 3,50 € le premier quart d'heure puis 1,50 € le quart d'heure suivant avec régionlib (tarifs). Ces prix sont garantis grâce aux abonnements souscrits, respectivement 50 € et 2,50 € mensuels.

Soit un budget de 3 000 € annuels environ en bougeant bien, moitié moins que celui d'un conducteur propriétaire de son véhicule. OK nous avons la chance fait le choix d'habiter en ville. Autant en profiter !

Sur un plan pratique, au-delà de la réservation en ligne (et du petit prix) la location chez Europcar reste identique à une location classique : retrait en agence, restitution avec le plein, etc...

Régionlib propose des mia à louer, toutes rigoureusement identiques. Ici, pas question de carburant, l'énergie électrique est comprise dans le prix de la location. 

 

//

Les avantages régionlib

  • énergie de propulsion incluse dans le prix de la location et d'origine verte,
  • réservation et véhicule accessibles 24h/24 et 7j/7,
  • un abonnement à Niort permettra d'utiliser le service à Saintes, Châtellerault, Otolis à Poitiers, Yélo à La Rochelle, Mobivolt à Angoulême, Autolib à Lyon, Autotrement à Strasbourg... Tous les services équivalents du réseau « France-Autopartage » dans plus de vingt villes en France.

Carte France AutoPartageLes inconvénients :

  • un seul type de véhicule proposé à la location (3 places en trèfle),
  • trajet en boucle (retour à la station d'origine) uniquement,
  • prise de véhicule et restitution à bien étudier, démarches fastidieuses et stressantes les premières fois (facturation au ¼ d'heure) surtout lorsque des passants s'intéressent au dispositif et vous questionnent.
Prochain article : Je roule en mia !
 
Bande son : Paper planes

samedi 8 juin 2013

Le retour des bios jours

En convalescence depuis quelques jours, j'ai l'occasion de (re)prendre du temps pour lire et pour écrire ! D'oux ce petit billet sur les bios jours retrouvés. En effet, depuis ce début juin, le soleil et la chaleur sont enfin venus nous tenir compagnie dans les rues niortaises ; place de la Brèche et rue Brisson.

C'est dans cette dernière artère que le magazine Vivre à Niort de juin 2013 (page 12) nous apprend qu'une nouvelle épicerie bio ouvrira fin du mois de la Saint-Jean. Ce qui me fait doublement plaisir. Enfin à nouveau un commerçant bio en centre ville ! Pour mémoire il y en avait trois en 2010. Et plus un seul en 2012 :(
Ensuite, l'épicerie sera gérée par Fabrice, qui ne n'est pas inconnu ; il tient, depuis quelques temps déjà, une épicerie bio à Melle avec brio.

Logo Agriculture Biologique

La nouvelle épicerie niortaise ouvrira 7 jours sur 7 et assurera également des livraisons dans un rayon de... soleil ;)

Bande son : Sun

dimanche 30 décembre 2012

Lectures niortaises

Etonnants derniers jours de 2012.
Une pluie de météors d'ovnis littéraires s'est abattu sur Niort très récemment. Buragach ne serait donc pas l'élue comme on voulu nous le faire croire certains allumés illuminés.
Petite sélection de récentes parutions dans lesquelles Niort occupe un place singulière : 

  • Niort et la main morte, roman policier d'Alain Bouchon.
    Pour les besoins d’une enquête au sein d’une mutuelle (la Master), une femme revient sur les traces de son passé niortais.
    Octobre 2012. Editeur Geste noir ; 12,90 €. 
  • Vinyles Vintage, roman de Jérome Pintoux.
    L'histoire d'un petit Niortais qui du haut de ses 17 ans explore les bords de la Sèvre et la folle atmosphère du « Swinging London » de la fin des sixties.
    Décembre 2012. Edition Presses du Midi, 16 €. Disponible à La Librairie des Halles.
  • Arab Jazz, roman policier de Karim Miské.
    À Paris, le 19è est un arrondissement des plus cosmopolite : sushis kasher, restaurant turc, coiffeur juif, libraire arménien… Seul Ahmed Taroudant demeure à l’écart : prisonnier de son histoire, rêveur, lecteur fou de polars… jusqu’à ce qu’il découvre le corps affreusement mutilé de sa voisine et amie, Laura Vignola, attaché au-dessus de son balcon. Il comprend vite qu’il constitue le coupable idéal. L’horreur de la situation l’extirpe de sa léthargie, et il va collaborer avec les lieu tenants de la Crim’ qui mènent l’enquête, la flamboyante Rachel Kupferstein et le Breton Jean Hamelot. Recherches qui les mèneront à Niort et à New-York. Grand Prix de Littérature policière 2012.
    A noter : la présence de l'auteur sur de nombreux réseaux sociaux (@ArabJazz+Karim MiskéJ'aimetumblr, ...)
    Mars 2012. Editions Viviane Hamy, 18 €.
I <3 Niort

samedi 17 novembre 2012

Invitation au voyage immobile... à vélo

 Rendez-vous lundi 19 Novembre 2012 à 20h
à l’amphithéâtre du lycée Saint-André à Niort
pour un magnifique voyage immobile !

Les  Amis Des Enfants du Monde vous invitent au voyage avec Damien :

No man Iceland
, 52 min de film pour pédaler 3 mois à travers l'Islande... En 2010, souvenez-vous, le volcan Eyjafallajökull noircissait les cieux européens et clouait les avions au sol.
Pourtant, Delphine et Damien, un jeune couple de voyageurs, ralliaient par voie maritime l'Islande pour y entreprendre une longue exploration à tandem, avec leur fille Lirio, âgée de 9 mois, dans la remorque.
Objectif : trouver la Reine des Elfes. Et en chemin, apprendre l'Islande, sortir les Islandais de leur réserve, essuyer tempêtes et giboulées, jouir de panoramas extraterrestres et d'expériences troublantes.


Soirée animée par Damien, avec projection du film, débat, questions-réponses, anecdotes...
Voici la bande annonce :

Bande son : Down the road

dimanche 4 novembre 2012

Edward Hopper mania

A l'occasion de l'ouverture de l'exposition Hopper au Grand Palais à Paris le 10 octobre 2012, le journal Libération a illustré ses articles en remplaçant les images par des reproductions du peintre américain, le samedi 6. 

Nighthawks Hopper

Amoureux des toiles de Hopper, de leurs couleurs froides, des ces fenêtres ouvertes sur le monde et du sentiment de solitude qui s'en dégage je partage ici quelques ressources glanées sur l'internet pour vous donner envie de mieux connaître ce peintre réaliste, isolé entre Pop Art et Expressionisme Abstrait. 

Par les média : Un blockbuster qui interpelle un journaliste du Figaro : "Edward Hopper est-il surexposé ?". Sans conteste.

Et pour aller encore plus loin et vous faire plaisir ! Bande son : America

mardi 30 octobre 2012

Complément au concept

Dans mon précédent article, La Nouvelle République reprenait un de mes textes sur les difficultés de déplacement à vélo dans l'agglomération niortaise. Ce texte est complété par le témoignage d'un cycliste dérouté publié aujourd'hui dans le premier quotidien des niortais. 

Bande son : Eple

jeudi 25 octobre 2012

Le concept

Le concept du vélo en pointillé à Niort c'est ici. Le journaliste Théophrasque a repris un de mes propos (qui date pourtant... d'au moins 4 ans) dans la Nouvelle République. C'était dans le journal du 13 octobre 2012. Cf. PJ si le lien n'est plus actif.

Bande son : Rock'n Me

dimanche 14 octobre 2012

Médiation culturelle et médiation numérique

Mon Directeur établi souvent un parallèle entre la médiation culturelle et la médiation numérique car au fond, ce ne sont que deux facettes d'un même métier. Pourquoi ?

Le médiateur culturel met en contact des individus avec des supports physiques contenant des informations (écrites, audio et vidéo). Le médiateur numérique réalise le même travail (tout comme un journaliste d'ailleurs) en éditorialisant des informations stockées électroniquement un peu partout dans le monde. Il rapproche ses publics, en découverte des usages du numérique des informations électroniques susceptibles de les intéresser.
Effectuer une recherche sur tel moteur de recherche ou tel autre, en mesurer la pertinence des résultats relève des mêmes principes que le recherche bibliographique : quelle(s) source(s) interroger ? Comment évaluer les résultats obtenus ? Comment les (ré)utiliser ? 

Avantage cependant au numérique puisque :
  • pas de limite physique en terme d'espace ou de temps (web 1) : la source d'information n'a pas de contrainte d'horaire d'ouverture. Elle reste accessible 24h/24 7j/7 et ce où qu'elle soit située dans le monde.
  • l'internet permet le retour, le feedback des internautes (web 2) aidant à affiner les résultats, faciliter les nouvelles recherches d'autres internautes par leurs commentaires ou ré-éditorialisation.
Le numérique a également les inconvénients de ses avantages, un foisonnement d'information dans laquelle il est facile de se perdre en passant d'une idée à une autre sans prendre le temps de (bien) la digérer.

samedi 8 septembre 2012

Le Doodle de Google fête les 46 ans de Star Trek

Quelques images de ce Doodle du 8 septembre 2012 :

et ma contribution avec la Space University de Strasbourg. Ca ne vous rappelle rien ?

Bande son : The Joker

dimanche 12 août 2012

Quel réseau social êtes-vous ?

Houra !  Après des années de résistance, N.K. vient d'investir deux réseaux sociaux en moins de... deux jours. Elle aussi, partage désormais des informations sur Twitter et Facebook. Une véritable (r)évolution !
Il est certain que son dernier premier joujou électronique tactile (un Samsung Galaxy Y) l'aura aidé à franchir le cap... aidé de poussé par son environnement professionnel, familial, amical aussi. Et puis, il était peut être temps de faire comme les autres de faire taire les rumeurs !

Mais pourquoi Facebook et Twitter ? Ces services propriétaires (hou !) qui tentent de se rémunérer avec de la publicité (et qui n'y parviennent pas).
Pourquoi pas Google Plus ? indenti.ca ?
Ou quelque chose de plus "ouvert" comme :

  • TheChangebook qui affiche sa différence (mais pas graphiquement) :
  • TheChangebook se place en opposition à Facebook, lequel est à but lucratif, vends ses utilisateurs par l'utilisation de la publicité et cherche à monétiser toujours davantage son réseau. TheChangebook fonctionne sans publicité. [...] TheChangebook sera progressivement géré collectivement par ses utilisateurs.

  • App.net, le dernier né, dont le service restera payant, après le lancement
  • Un réseau social où les utilisateurs et les développeurs sont la priorité, pas les annonceurs

  • Diaspora*. Ce réseau social, en Open Source, actif depuis novembre 2010 offre à ses membres un contrôle total sur leurs données personnelles... mais il a raté son lancement, finalement reporté à la fin de l'année 2012.
Pour des raisons de popularité et de facilité (toute relative) de prise en main, les deux plus grands réseaux sociaux ont été privilégiés. Facebook compte 900 millions d'utilisateurs dans le monde et Twitter 500 millions . En France, respectivement 25 millions (un internaute sur deux) et 5 millions.
Le succès de l'exposition photo "iNiort" d'Eric Chauvet au Pilori, outre le talent du photographe, est également lié à la présence active de l'artiste sur ces deux réseaux sociaux (et bien d'autres).
Dès lors les choix étaient faits.
Elle a plongé.
Je l'avais poussé.

Bande son : Communication Breakdown

dimanche 17 juin 2012

L'Euro décalée

Non, ceci n'est pas un article sur la monnaie européenne qui inquiète les états endettés et qui les ré-interroge leurs politiques monétaires.
Oui, ceci est un article sur le Championnat d'Europe des nations 2012. Le football quoi ! Mais pas pour débattre de la qualité de tel joueur ou de telle équipe, pas non plus pour établir des pronostics à la manière de Paul le Poulpe en 2010... j'en serai bien incapable. Je connais à peine le nom de l'équipe locale (les chamois niortais !).

Par contre, j'ai découvert quelques sites décalés sur le sport le plus populaire au monde que je m'empresse de partager :

  • http://www.footpouf.com : le foot pour les poufs !
  • http://ballondequeer.tumblr.com :« Il n'y a pas d'homosexuels dans le football », avait déclaré Marcello Lippi. Peut-être, mais parfois, on se demande quand même.
  • http://www.melty.fr/foot-decale : le foot en vidéo format-court
  • http://www.sofoot.com : le site présente des contenus originaux avec une ligne éditoriale large, et propose des contenus vidéos comme les chroniques impertinentes de Mark The Ugly. On retrouve aussi sur le site les "bonus" des interviews et reportages du magazine papier.
  • http://www.alaculotte.com : le site aux catégories d'articles bien nommées (arsenal et vieilles dentelles, blason maudit, craquage de slip, décrassage...)
  • Et enfin, http://www.befoot.fr : le foot autrement (tiens çà me rappelle quelque chose...) 

Source : France Bleu et Wikipédia

mardi 22 mai 2012

Libraire à La Rochelle

Une libraire sereine dans le quotidien Sud-Ouest ! Mais pourquoi les magasins Leclerc s'entêtent-t-il à vendre des livres papiers alors que les marges sont ridicules ? Et pourquoi ne sont-ils pas tournés vers le numérique ? Vers... l'avenir ? 

Je ne vois qu'une seule explication : le livre doit être un produit d'appel pour les autres achats de loisirs, d'entertainment. A ce moment là, la logique stratégie commerciale est compréhensible.

Bande son : Flyswatter

dimanche 20 mai 2012

Une carte interactive pour "Sur la route" de Jack Kerouac

Affiche ''Sur la route''Amateur de road-movies, de voyages et balades littéraires, adepte de mode de déplacements doux, je suis toujours avec intérêt (parfois éloigné, il est vrai) les festivals tels que :

J'ai toujours été envouté par la dimension initiatique des voyages et la (re)découverte de Soi débarrassé de ses habits sociaux.
En littérature, j'ai englouti en quelques heures :

A l'occasion de la sortie du film (le 23 mai 2012) basé sur le roman de Jack Kerouac, en compétition au festival de Cannes, je souhaitais partager le superbe travail de Michael L. Hess qui a créé en 2006 une carte interactive du premier voyage du chantre de la "beat generation" avec extraits intégrés et commentaires
Bien plus complet que la cartographie de Wikipédia.

Carte interactive On The Road

Voir également cette carte des 4 voyages, plus récente.

Bande son : Y'a une route

dimanche 13 mai 2012

Les Deux Sèvres font l'actualité du moment

... ou de la semaine passée plus exactement.

Sur France Inter du 7 au 11 mai 2012 dans l'émission Carnets de Campagne et aussi le Jeu des 1000 € animé par Nicolas Stoufflet. Le département était également présent dans les pages du Monde cette semaine là.


Dans la série Carnets de Campagne, Philippe Bertrand recevait des gens qui comptent en Deux-Sèvres comme  :

  • David Sauvignon, fondateur de l'association Trastaroots, administrateur et programmateur de la salle Diff’art de Parthenay,
  • Bertrand Carof, Directeur de l’Association Intermédiaire du Pays Mellois,
  • Florent Chartier, co-fondateur de la revue mensuelle A vos mac, qui propose depuis 12 ans des astuces pour les utilisateurs de Macintosh.
Le 9 mai, l'animateur de l'émission soulignait également  l'action du Conseil général des Deux-Sèvres (mais pas que) pour les opérations RésALIS, Solid'Rnet et 5000 micros (et hop, roulement de tambours) ! Le 8 mai c'était le wiki territorial, Wiki-Niort, qui était mis en avant.

En début de semaine passée, le Jeu des 1000 € était à Bressuire invitée par la Jeune Chambre Economique locale. L'occasion pour Nicolas Stoufflet de rappeler les richesses de la ville et de sa voisine Parthenay.

Et enfin dans le quotidien Le Monde, un article sur le sempiternel manque d'eau mis à jour le 11 mai : Dans le Poitou, les maïsiculteurs attisent une guerre de l'eau.

Bande son : J'ai dormi sous l'eau

mardi 8 mai 2012

Election Présidentielle de 2012 : suite et fin

Et voilà le 2ème tour vient de s'achever et la toile s'est à nouveau déchaînée pour contourner la loi interdisant la publication de prévisions et autre sondages avant  20 heures. Cette fois j'ai utilisé Storify pour regrouper les meilleurs moments et les tweets les plus remarquables. N'hésitez pas à compléter le fil avec vos commentaires et tweets bien sentis qui seraient passés à la trappe.

Et pour les niortais le twittonaute @e_niort a créé Jour de Présidentielle à Niort aussi sur Storify avec photos et vidéos en plus.

Bande son : Voilà, c'est fini

- page 1 de 9